VIDEO. Poni Hoax, electro-rock à la Mods

Rémy Roche
Par @desmotsdeminuit
Publié le 28/11/2015 à 16H47

On les croit venus de Londres ou Manchester, voire de New York. Pas du tout, ils sont parisiens. Mais leurs oreilles ont été faites dans ces ailleurs musicaux.

Poni Hoax voit le jour  en 2001 avec Laurent Bardainne, saxophoniste et claviers, compositeur, pour qui tout commença avec "A Love Supreme" de John Coltrane. Il est vrai que cet album mythique (1964) ouvre tous les horizons, toutes les envies.
Nicolas Ker (*) rejoint Poni Hoax. Né en égypte de parents franco-cambodgiens, c'est une forte personalité qui de sa voix douce autant que brutale conforte un style, une patte, qui garde un souvenir punk dans son electro-pop-rock. 
En  mai 2008, Poni Hoax, sort "Images of Singrid", album qu'il présente sur le plateau de Des Mots de Minuit avec "Pretty tall girls". On les a comparés à Franz Ferdinand et à d'autres. Là, ils ont un petit côté vestimentaire Mods et on pense aux Who, à une certaine époque. A quelques cheveux près, ceux de Roger Daltrey que Ker n'a plus. Mais il saute aussi bien!
(Réalisation: Pierre Desfons)
(*) Nicolas Ker, le turbulent, multiplie les participations dans divers groupes (Paris, Aladdin).
 

Toute la discothèque dmdm

La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit