VIDEO. Le cas Mademoiselle K: rockeuse, rebelle comme on les aime

Des mots de minuit
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 04/06/2016 à 21H13, publié le 11/04/2015 à 18H02

Pourquoi K? Parce que son prénom c'est Katerine. Pourquoi Mademoiselle? C'est son choix. Pourquoi Mademoiselle K ici? Parce que c'est une belle et bonne rockeuse, rebelle comme on les aime.

Elle a failli être prof, mais elle a raté le CAPES. Pourtant c'est une studieuse: elle a étudié la musicologie pendant 5 ans à la Sorbonne. Gamine, elle a fait ses gammes sur la flûte à bec et la guitare classique. Plus tard, elle préfère la guitare électrique, elle écrit des chansons et devient Mademoiselle K., fonde un premier groupe et enregistre. Pas pour rien: elle est nommée en 2009 aux Victoires de la Musique.
Rebelle a-t-on dit? Une demoiselle est libre, de ses envies et de ses projets. Après avoir séverement remanié sa formation, elle s'auto-limoge de sa maison de disques qui ne voulait pas d'un album en anglais et fonde sa propre boîte pour dépasser le diktat marketing.
Apparemment ça marche, elle croule sous les dates.
Souvenir, en 2007 on avait aimé son interprétation de Jalouse.
(Réalisation: Jean-François Verzèle)


Toute la discothèque dmdm

La page facebook des mots de minuit, une suite… Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
@DesMotsDeMinuit