La discothèque dmdm. Claire Diterzi, folle de gambe.

Rémy Roche
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 09/11/2014 à 23H46, publié le 08/11/2014 à 18H00
Diterzi salon refusées

Chanteuse-compositrice inclassable, elle a commencé dans le punk-rock avant d'explorer ce qui est devenu un univers, bien à elle, entre mélopées médiévales et electro. Elle a aussi composé pour Philippe Decouflé, pour le cinéma ("Requiem for Billy the kid") et pour le théâtre ("Rosa la Rouge").

En 2010, désignée parmi les lauréats, elle part un an à la villa Medicis. Quelques honteux jaloux tentent de la disqualifier en arguant que la prestigieuse résidence française romaine ne saurait convenir à une chanteuse. Comme un pied-de-nez à ces risibles anathèmes, Claire Diterzi en rapporte un nouvel et magnifique album: "Le salon des refusées" qu'elle était venue présenter sur le plateau musique de Des Mots de Minuit.

Bonus de la semaine: Orange Blossom, le groupe nantais d'electro orientale revient après 10 ans de silence et quelques changements de personnel dont une nouvelle chanteuse, égyptienne et prodigieuse. Un nouvel album, qui persiste dans le mélange de gros beats énergiques avec la délicatesse et la complexité des saveurs d'Orient.
Orange Blossom était en live à fip, radio curieuse et chérie, pour présenter Under the shade of violets. Jetez-y une oreille ou deux.

Toute la discothèque dmdm...

La page facebook des mots de minuit, une suite… Abonnez-vouspour être alerté de toutes les nouvelles publications.
@DesMotsDeMinuit