Video. Katie Melua, une abeille balladeuse

Rémy Roche
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 14/05/2016 à 21H17, publié le 14/05/2016 à 12H13

Elle est dans un ailleurs de la pop formatée. Comme une abeille qui du jazz et du blues aurait fait son miel.

ქეთევან « ქეთი » მელუა, comprenez Ketevan Meloua. C'est du géorgien, puisque c'est dans cette république -qui était encore partie de l'URSS- qu'elle est née en 1984. Elle y passe son enfance, mais des conditions de vie dégradées après la chute de l'empire soviétique poussent son père cardiologue et sa famille à émigrer d'abord vers l'Irlande. Elle a 9 ans, la ville de Belfast l'impressionne, elle en fera une chanson. Elle bouge plus tard pour Londres et devient citoyenne britannique.
Pour rêver l'histoire de cette fée musicale, on devrait dire qu'elle a toujours voulu être chanteuse, dans la réalité certains prétendent qu'elle s'est d'abord imaginée femme politique. En tout cas, les suffrages lui viendront d'un premier disque, Call Off The Search, sorti fin 2003. C'est un plébiscite dans les charts britanniques et à l'international. Avec un tube The Closest Thing to Crazy qu'elle était venue joliment interpréter, seule avec sa guitare, sur le plateau de Des Mots de Minuit en novembre 2004. C'était sa première télévision française. Désormais, avec 4 albums supplémentaires, on se l'arrache.
(Réalisation: Jean-François Gauthier)


Toute la discothèque dmdm

La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit