Jazz. Andrea Motis, fée trompette

Rémy Roche
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 02/09/2017 à 22H57, publié le 01/09/2017 à 17H00

On croyait l'Espagne éloignée du jazz. Chanteuse et trompettiste, Andrea Motis oppose un délicieux démenti au cliché.

A peine 22 ans et déjà 6 albums. Elle a commencé tôt, à l'âge de raison sous le regard de son père, lui-même trompettiste. Sûrement le jazz dans le sang de cette Barcelonaise, déjà, desormais dans la cour des grands. Quincy Jones l'a adoubée, d'autres stars se la disputent pour un flirt musical avec elle. On les comprend, on les envie de côtoyer la fraîcheur, la délicatesse, l'inspiration d'Andrea Motis signée par Impulse, l'un des meilleurs labels jazz. Elle admire Louis Armstrong, on pense surtout à Chet Baker -qu'elle aime tout autant- dans ce "I fall in love" avec Joan Chamorro (cb) Quintet & Scott Hamilton (sax).
Coup d'oeil à son doigté, d'oreille à son phrasé, la maturité en fera une très grande.
La surdouée sera diva.

En concert le 17 mars à Paris au Café de la danse 

> Bonus: "Never Will I Marry"

 

► Toute la discothèque dmdm

► 
desmotsdeminuit@francetv.fr

 la 
page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit