VIDEO. Alexis HK, faux lunaire, vrai solaire

Rémy Roche
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 02/05/2015 à 17H00, publié le 02/05/2015 à 17H02

Alexis Djoshkounian, un peu compliqué pour être mémorisé dans les charts, il simplifie d'abord en Alexis Hashka puis devient le HK que l'on connait et qui rythme une chanson française libre et intimiste.

Tout petit il écoute Brel et Brassens, plus tard du reggae, du hip-hop et sa guitare sur laquelle il commence à composer. Il enregistre, à ce jour 7 albums au compteur. Et des dizaines de dates en France et ailleurs.
A Brassens, il est revenu dernièrement pour célébrer les irrévérences gauloises du poète à la mauvaise réputation dans un spectacle mis en espace par son copain François Morel.
En 2003, il interprétait sur le plateau de Des Mots de Minuit ce qui allait devenir l'un de ses tubes: C'que t'es belle.
Il est pas mal non plus.
(Réalisation: Pierre Desfons)


Toute la discothèque dmdm

facebook des mots de minuit Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
@DesMotsDeMinuit