Vidéo. Erick Manana, saveur malgache

Rémy Roche
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 06/12/2015 à 01H13, publié le 05/12/2015 à 18H00

Il y a une magie de la musique malgache, une délicatesse qui fascine. Souvent polyphonique, elle touche droit au cœur et à l'âme. Erick Manana en est l'un de ses meilleurs ambassadeurs.

Erick Manana touche sa première guitare à 5 ans, son grand père l'initie au ba gasy, la musique des hauts plateaux malgaches. De la guitare il devient un virtuose, il enchaîne vite les participations dans des groupes dont il est parfois à l'origine. Il est repéré par Graeme Allwright, le songwriter néo-zélandais le plus célèbre de France et en devient un accompagnateur attitré. Au passage, Manana comprend que s'il est malgache, il est aussi un musicien du monde: il apportera sa touche à de nombreuses collaborations internationales, parfois inattendues. Sa guitare mais aussi sa voix au timbre grave et chaviré/chavirant, son indéfectible attachement à sa culture, il est tout naturellement à l'origine de Feo Gasy en 1994. L'une des stars de cette formation mythique de la scène malgache, était  Rakoto Frah, chanteur et joueur de sodina, cette petite flûte de bambou si typique du son malgache. Rakoto Frah, une idole, une icône, au point qu'il fut choisi pour illustrer les billets de la monnaie locale. C'est à cette figure patrimoniale alors tout juste disparue qu'il rendait hommage lorsqu'il visita le plateau Desmotsdeminuit en novembre 2001, accompagné par le saxophoniste Nicolas Ratsimandresy.

(Réalisation: Pierre Desfons)


Toute la discothèque dmdm

La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit