VIDEO: "Big Sun": 1, 2, 3… Chassol!

Rémy Roche
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 22/05/2015 à 22H14, publié le 16/05/2015 à 17H02

Revoilà Chassol, cette fois-ci avec un "Big sun" de notes et d'images qu'il rapporte de Martinique. Rayonnant.

Chassol est un voyageur, un explorateur du son et de la terre dont il veut célébrer les beautés.

Comme il l'avait fait en Louisiane (Nola Chérie) et en Inde (Indiamore), c'est en Martinique, la terre de ses parents et ancêtres qu'il a rassemblé aux hasards de ses envies et de ses rencontres, un matériau brut dont il a fait Big Sun, son nouvel album. Sous ces tropiques originels il a enregistré la nature et ses oiseaux, la rue et les joueurs de dominos, les conteurs créoles et les rappeurs de là-bas, pour les sampler dans sa mise en musique. Une image, un son l'interpelle, il les met en boucle, s'en amuse, les sublime dans sa façon si particulière. On croit qu'on s'est habitué à ses arrangements, pourtant il surprend toujours. 

Chassol West Indies

Chassol s'est nourri, notamment, des pionniers de la musique répétitive minimaliste, Philip Glass, peut-être, Terry Riley sans doute, Steve Reich, sûrement (Reich & Darwin, ici présent, comme un hommage). Minimaliste, il l'est car l'aisance et la maîtrise de ce virtuose n'est pas démonstration. C'est un modeste, juste un écologiste musicien.


On peut profiter de sa musique seule, aussi simplement qu'il l'a brodée, c'est pas mal non plus de la voir en images comme il l'a façonnée: "Big Sun de Chassol". Et la totale c'est de le voir en live, jouant sur les images avec son batteur Lawrence Clais.
chassol.fr

Toute la discothèque dmdm

La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit