VIDEO. "Made in USA", "Stormy Weather" : Quand Solveig Anspach parlait de son cinéma sur desmotsdeminuit

Philippe Lefait
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 10/08/2015 à 20H37, publié le 10/08/2015 à 19H14
Solveig Anspach au festival du film d'Arras le 17 novembre 2014

Solveig Anspach au festival du film d'Arras le 17 novembre 2014

© Aurélie Lamachère/ Sipa

Desmotsdeminuit avait reçu Solveig Anspach à Cannes en mai 2001 pour "Made in the Usa" et en 2003 pour "Stormy weather". Une extrême sensibilité transparaît ici qu'il s'agisse de "fracasser" le système judiciaire américain ou de questionner le comportement d'une jeune femme qui se réfugie dans le mutisme. L'utopie de Solveig Anspach aurait pu bien être la réparation de l'autre et c'était bien.

Made in the USA est un documentaire pour le cinéma signé en 2001 par Solveig Anspach et la journaliste américaine Cindy Babsky, collaboratrice du magazine "Sixty minutes". Anspach qui dit n'être pas du côté du cinéma vérité et sa coauteure remettent en question dans ce film le système judicaire américain au travers de l'éxécution capitale d'Odel Barnes assassiné légalement le 1er mars 2000. Y sont notamment évoqués un procureur plus soucieux de l'histoire judicaire qu'il écrit que de la vérité des faits ou un certain G. W. Bush assumant quand il était gouverneur du Texas plus de 150 mises à mort.
A ce jour, la peine de mort n'a toujours pas été abolie aux Etats-Unis.....   
Desmotsdeminuit du 16 mai 2001 "Spécial Cannes". Réalisation Pierre Desfons.
Sur le plateau, en face de Solveig Anspach et de Cindy Babsky, le cinéaste Cédric Klapish.
©Desmotsdeminuit.fr/France2

Stormy Weather. Film de fiction inspiré d'un fait divers. Solveig Anspach. 2003 
Scénario : 
Cora, jeune docteur en psychiatrie (Elodie Bouchez), exerce à l'hôpital de Liège. Elle a récemment accueilli dans son service une jeune femme qui refuse de parler et dont personne ne connaît l'identité. Au cours d'entretiens et de promenades, Cora apprend à mieux la connaître. Elle s'attache bientôt à cette inconnue (Didda Jónsdóttir, poétesse islandaise qui débute à l'écran et prête sa silhouette à l'intrigante Loa) et établit une relation qui s'écarte de plus en plus du cadre thérapeutique classique. Mais l'hôpital apprend bientôt qu'Interpol a permis de retrouver l'identité de la jeune femme. Celle-ci est aussitôt rapatriée à Vestmannaeyjar, sa petite île islandaise natale. Bien décidée à en savoir plus sur elle et persuadée qu'elle a besoin de son aide, Cora décide de la suivre. Sur place, elle découvre la vie de la jeune femme...
Desdeminuit du 19 novembre 2003. Réalisation Pierre Desfons.
Sur le plateau : Sotigui Kouyaté et Jean-Claude Guillebaud.
©Desmotsdeminuit.fr/France2 
 

La mémoire desmotsdeminuit...

La page facebook de Des Mots de Minuit. Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit