VIDEOS. "Les filles au Moyen Âge": une fantaisie de Hubert Viel, femmes en tête

Rémy Roche
Par @desmotsdeminuit
Publié le 26/01/2016 à 12H00

Bousculer sérieusement les idées reçues, en toute innocence enfantine? Penser que les femmes sont aujourd'hui mieux considérées qu'avant est une croyance moyenâgeuse!

Les filles au Moyen Âge - Hubert VIEL (France) - 1h28
Comme d'habitude, les garçons sont scotchés à la playstation ce qui exaspère les filles qui voudraient jouer avec eux mais à autre chose. C'est un grand-père de rêve (Michael Lonsdale) qui met tout le monde d'accord: à l'aide d'un livre magique, il invite ses petits-enfants et leurs amis à remonter le temps. En route pour le Moyen Âge pour découvrir qu'alors, les femmes avaient réussi leur émancipation. Certes les garçons étaient des rois et des chevaliers, mais les filles étaient aussi des héroïnes, des savantes et des chefs de guerre courageuses, même les enfants connaissent Jeanne d'Arc. 
Voilà donc ces bambins qui enfilent armures, toges, cuissardes et collants comme on se déguise avec les oripeaux découverts au grenier, mélangeant vocabulaire candide aux formulations savantes du vieux françois. Les épées sont en bois et les décors passe-partout, c'est aussi frais, tendre et délicieusement bancal qu'un spectacle de fin d'année de CM2. Ça discute, ça se bagarre, ça monte à cheval, on se bat en duel, et on boute les anglais hors de France car, en effet, ces femmes enfants, ou ces enfants femmes, ne comptent pas pour des prunes dans cette fresque de quat'sous qui suggère qu'à l'époque nul n'aurait été besoin de Chiennes de garde.

Les enfants sont sur le fil, entre l'acteur professionnel et "jouer à" comme on joue​ au cowboys.

Hubert Viel

Ils sont craquants ces petits comédiens en herbe dans ce qui est à l'opposé de la rigidité d'une reconstitution historique. Non pas que le propos soit fantaisiste, c'est plutôt la fantaisie qui au bout de l'objectif d'Hubert Viel qui n'est pas un historien mais un poète. Coquin, le cinéaste s'amuse du jeu théâtral de ces gamins jouant les adultes qui dans leurs anachronismes, notamment de langage, nous souffleraient que le moyen-âge des femmes n'est pas forcément celui qu'on croyait.
Nous les adultes, on se régale de ce faux conte pour enfants, comme d'une rêverie farceuse qui rappellerait opportunément à certains mâles tout ce que l'on doit et qui est dû aux femmes. 


tous les Ciné, cinoche

La page facebook de Des Mots de Minuit. Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit