VIDEO. Olivier Py 2015 : ciblé par la presse et appelant au peuple, un "diable" sans concessions

Philippe Lefait
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 20/11/2015 à 18H01, publié le 13/07/2015 à 08H50

Olivier Py, cet encore jeune homme -il est né à Grasse en juillet 1965- a le "diable dans le ventre" comme le dirait une grand-mère d'un rejeton indiscipliné... A lire la presse qui critique vertement son début de deuxième saison à Avignon, on le penserait pensif. On le trouve toujours aussi à l'aise avec le verbe et beau joueur, du public contre les plumitifs, du peuple contre les élites.

... Un paradoxe alors qu'il mène son combat dans une terre tentée les extrêmes politiques.
L'amateur de musique spectrale, metteur en scène et traducteur en vers libres d'un Shakespeare qui, dit-il, "versifie comme on gifle", répond à un premier mot à mot que lui soumet desmotsdeminuit.fr. A commencer par "presse pétainiste", expression qu'il a utilisée dans "Midi Py, la quotidienne", une chronique que nous avons ouverte au "patron" du festival qu'il est aussi.   
"Reste la vérité comme un dernier devoir!" dit le duc d'Ecosse en clôture de Lear...
Olivier Py - Avignon, juillet 2015

Olivier Py - Avignon, juillet 2015

© Benjamin Hoffman
Tout Avignon 2015 sur desmotsdeminuit.fr

La page facebook de Des Mots de Minuit. Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit