OFF. De Rio à la cité des papes, le "Mas-Sacre" de Maria Clara Villa Lobos. Ingurgiter: de l'alimentaire mondialisé...

Philippe Lefait
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 12/08/2014 à 16H01, publié le 09/07/2014 à 12H10
Maria Clara DMDM

Desmotsdeminuit, une suite... est à Avignon pour rencontrer, écouter et voir. Quelques-uns de celles et ceux qui font le festival. In et Off. Née au Brésil, grandie à "l'école" belge de la chorégraphie matinée de théâtre, volontiers provocatrice mais résolument ironique, MCVL parle chez les papes des bêtes que l'on mange et du désordre alimentaire mondial et massacrant.

Etudes de danse à Berlin et à Bruxelles, travail chez Rui Horta, Christine De Smedt, Les Ballets C. de la B., Sasha Waltz ou Thomas Lehmen... Puis, elle se lance. Son site donne une idée de la modernité flashante de ses créations. 
Dans un jardin d'Avignon, elle parle tranquillement de ses propositions décapantes. L'humour et l'ironie toujours très colorés sont les armes politiques de cette génération de chorégraphes. L'une de ses charges favorites vise la société de consommation. Les poulets que MCVL met sur scène dans un spectacle aussi dansé que performant sont morts mais incarnent froidement les gabegies contemporaines et organisées de l’industrie alimentaire. Forcément grinçant...
Elle cite ses sources, notamment les films documentaires de Nikolaus Geyrhalter "Notre pain quotidien" ou de Erwin Wagenhofer "We feed the world".  
A noter que l'entretien a lieu juste avant que le Brésil se fasse étriller par l'Allemagne en coupe du monde de football...                                          

Mas- Sacre fait référence au Sacre du Printemps qui, en 1913, avait été qualifié de "Massacre du printemps" par les spectateurs indignés et choqués par l’avant-gardisme de la chorégraphie de Nijinski et de la musique de Stravinsky.

A la sortie de cette pièce énergique de Maria Clara Villa Lobos un mot vient à la bouche: INGURGITER!  Ce que fait la société moderne. Ce qu'elle oublie de se voir faire!
A lire... Nous sommes ce que nous mangeons, de Jane Goodall, Gail Hudson et Gary MCavoy
            L'organisation criminelle de la faim de Olivier Assouly


Mas-Sacre de Maria Clara Villa Lobos
HIVERNALES-CENTRE DE DEVELOPPEMENT CHOREGRAPHIQUE
à 21H30 du 10 au 20 juillet.


des mots de minuit à Avignon, tous les articles...

La page facebook des mots de minuit, une suite…  Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
@DesMotsDeMinuit