IN. D'Avignon à Avignon: de pères en pairs. Le "mot à mot" d'Olivier Py...

Philippe Lefait
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 12/08/2014 à 16H02, publié le 07/07/2014 à 12H19
Triste comme un lâcher de ballon...

Triste comme un lâcher de ballon...

© PL

Desmotsdeminuit, une suite... est à Avignon pour rencontrer, écouter et voir. Quelques-uns de celles et ceux qui font le festival. Off et In. Le premier jour officiel du festival aura été morose comme un lâcher de ballons un jour de pluie et d'annulation de spectacles d'ouverture à Avignon. Le mot "tristesse" va bien à cette ambiance grise.

Laissons au jour le jour et au tout info le déroulement du festival et offrons nous, au lendemain d'une ouverture sans spectacles, l'occasion avec Py d'un mot à mot . Plutôt le virtuose du verbe que le directeur tourmenté! Même si le premier mot que je lui propose est aporie. Une contradiction irréductible ou insoluble disent le dictionnaire et la philosophie. Comme cet écartélement entre le marteau d'une solidarité due aux pairs et l'enclume d'une direction de festival. 

des mots de minuit à Avignon, tous les articles...

La page facebook des mots de minuit, une suite…  Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
@DesMotsDeMinuit