Le Goncourt des lycéens à Delphine de Vigan pour "D'après une histoire vraie"

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/12/2015 à 13H48, publié le 01/12/2015 à 12H59
Delphine de Vigan le 3 novembre 2015

Delphine de Vigan le 3 novembre 2015

© FRANCOIS GUILLOT / AFP

Le Goncourt des lycéens a été attribué à Delphine de Vigan, déjà lauréate du prix Renaudot 2015, pour "D'après une histoire vraie" (Jean-Claude Lattès), thriller psychologique haletant et troublant. Six autres écrivains étaient finalistes de ce prix organisé par la Fnac et le ministère de l'éducation nationale.

Le Goncourt des lycéens a été attribué à Delphine de Vigan pour "D'après une histoire vraie", qui a déjà obtenu le Prix Renaudot 2015. L'écrivaine l'a emporté par huit voix contre cinq à Tobie Nathan et son livre "Ce pays qui te ressemble" (Stock). Corto Courtois lui a annoncé la nouvelle par téléphone. "Merci, je suis très heureuse et très surprise, merci beaucoup aux lycéens qui ont voté pour moi. C'est un très beau prix", a commenté Delphine de Vigan. 

Thriller psychologique

Quatrième roman de l'auteure des "Heures souterraines", "D'après une histoire vraie", qui s'est déjà vendu à près de 200.000 exemplaires, est un récit en forme d'autobiographie qui prend ses libertés avec la réalité de l'auteure. Amitié toxique, manipulation, relation fusionnelle, le roman de Delphine de Vigan est un thriller psychologique haletant et troublant. "D'après une histoire vraie" mêle fiction et réalité pour une réflexion sur la création littéraire : il met en scène les relations entre une romancière à succès en panne d'inspiration et "L." qui signe dans l'ombre des oeuvres de célébrités.

Les lycéens ont justement salué cette "réflexion sur la frontière entre la fiction et la réalité, une réflexion sur la place que ces notions occupent dans notre vie", a expliqué Corto Courtois. "C'est une réflexion qui est sublimée par un style intense (...) ça permet une habile manipulation du lecteur qui est tour à tou  guidé puis abandonné. L'intelligence de ce roman en a fait notre lauréat",  a-t-il dit.

Les autres finalistes

Le Prix Goncourt des Lycéens, est un prix organisé conjointement par la Fnac et le ministère de l'éducation nationale.  Quelque 2.000 élèves de 53 lycées, issus de classes de seconde, première ou terminale, généralistes ou professionnelles, ont eu deux mois pour lire 14 romans sélectionnés par l'Académie Goncourt qui a, elle, décerné son prix à Mathias Enard pour "Boussole" (Actes sud) le 3 novembre. Initialement prévue le 17 novembre, la manifestation avait été reportée après les attentats de Paris.

En 2014, le Goncourt des lycéens avait couronné David Foenkinos pour son  roman "Charlotte" (Gallimard) consacré à Charlotte Salomon, une artiste peintre juive allemande assassinée à Auschwitz. Ce livre s'est vendu à 425.000  exemplaires depuis sa parution.

Les autres finalistes du Goncourt des lycéens 2015 étaient : Christine Angot pour "Un amour impossible" (Flamarrion), Isabelle Autissier pour "Soudain, seuls" (Stock), Olivier Bleys pour "Discours d'un arbre sur la fragilité des hommes" (Albin Michel), Alain Mabanckou pour "Petit piment" (Seuil), Tobie Nathan pour "Ce pays qui te ressemble" (éditions Stock) et Thomas B. Reverdy pour "Il était une ville" (éditions Flammarion).