David Bowie : une fin entourée de mystère

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/01/2016 à 11H14, publié le 12/01/2016 à 16H31
David Bowie le 10 septembre 2002 à Paris

David Bowie le 10 septembre 2002 à Paris

© Franck Fife / AFP

Au lendemain de l'annonce du décès de David Bowie, certaines questions demeurent, qu'il s'agisse du lieu de sa mort, celui de ses obsèques et la nature de cancer qui l'a emporté. Ces secrets bien gardés forcent le respect dans notre monde ultra-connecté. Seul le metteur en scène belge qui a travaillé récemment avec la star a fait quelques révélations, non confirmées par l'entourage du chanteur.

La nouvelle sidérante est tombée lundi 11 janvier au petit matin, trois jours après la sortie de son 25e album "Blackstar", pour son 69e anniversaire. "David Bowie est mort paisiblement aujourd'hui entouré de sa famille à l'issue d'un courageux combat de 18 mois contre le cancer", indiquait un court message daté de dimanche, posté sur les comptes du chanteur sur les réseaux sociaux. Alors que cette disparition a ému les amateurs de musique à travers le monde, plus aucune annonce officielle n'a été faite.

Le chanteur natif de Brixton, dans le sud de Londres, habitait depuis des décennies à New York, ce qui a conduit plusieurs médias à en déduire qu'il était mort outre Atlantique. Or, le tabloïd new-yorkais The New York Post croyait savoir que l'artiste s'était éteint "chez lui à Londres".

Sans annonce officielle, l'endroit où le chanteur a fini sa vie restait mardi un mystère tout comme celui où il sera enterré ou incinéré. Contacté mardi par l'AFP, sa maison de disque Columbia Records n'a souhaité faire aucun commentaire.

Face à ces inconnues, les fans ont choisi de lui rendre hommage devant tous les lieux connus où il a vécu, de Londres à New York en passant par Berlin où l'artiste se réfugia à la fin des années 1970 pour retrouver l'inspiration. Dans son quartier natal de Brixton, c'est en chantant que plus de 2000 fans ont rendu hommage à leur idole, entonnant "Space Oddity" et dansant sur ses tubes une partie de la nuit.

Depuis 2004, David Bowie se faisait rare dans les médias

Très discret sur sa vie privée, le chanteur se faisait rare dans les médias depuis un accident cardiaque en juin 2004. Pour autant, il n'avait jamais cessé de créer et avait récemment multiplié les projets: générique de série, comédie musicale, quelques apparitions comme sur le dernier album de The Arcade Fire, semblant redevenir celui qui dictait la mode dans les années 1970.

David Bowie est apparu pour la dernière fois le 7 décembre à New York lors de la première de sa comédie musicale baptisée "Lazarus".

Cancer du foie

Selon le Belge Ivo van Hove, qui a mis en scène cette comédie musicale qui doit se jouer jusqu'au 20 janvier au New York Theatre Workshop, le chanteur souffrait d'un cancer du foie. "Il m'a confié il y a un an et trois mois qu'il avait un cancer du foie (...) Il a dit ça parce qu'il savait qu'il ne serait pas toujours capable d'être présent", a-t-il déclaré sur les ondes de la radio néerlandaise NPO Radio 4.

Aucune confirmation officielle n'a validé ces informations. "Les acteurs n'étaient pas au courant et je pense que les musiciens qui ont travaillé avec lui sur "Blackstar" (son 25e et ultime album) ne savaient pas non plus", a avancé le metteur en scène dans le quotidien néerlandais NRC Dutch.

Évoquant la première à New York, Ivo Van Hove a confié que le chanteur "s'était évanoui" en coulisses. "J'ai réalisé que c'était peut-être la dernière fois que je le voyais", a-t-il ajouté.

Garder le secret sur son état de santé, un exploit

L'artiste était ainsi parvenu à tenir quasiment secrète sa maladie, absent depuis des mois sans susciter trop de questions. Un véritable exploit selon l'hebdomadaire britannique The Spectator.

"Dans cette période d'excès d'information, quand partager à outrance est devenu virtuellement obligatoire, la décision de Bowie de souffrir loin des feux de la rampe, entouré de ses proches, semble presque une réussite herculéenne", salue Brendan O' Neill dans une tribune.

Les tweets émouvants de son épouse avant l'issue fatale

Pourtant, ces derniers jours, sa deuxième épouse Iman, ancienne top model d'origine somalienne, épousée en 1992 et avec laquelle il a une fille de 15 ans, Alexandria, avait publié plusieurs messages, rétrospectivement très poignants et annonciateurs de la triste nouvelle. "Parfois vous ne connaissez pas la valeur d'un moment jusqu'à ce qu'il devienne un souvenir", avait-elle écrit samedi.

Pour Tony Visconti, son producteur de longue date, David Bowie a choisi de faire de son dernier album, sorti et placé sous le signe d'une mystérieuse étoile noire, "un cadeau d'adieu" pour ses fans. "Il a fait Blackstar pour nous", a-t-il écrit sur son compte Facebook. Un concert en son hommage a été annoncé pour le 31 mars au Carnegie Hall à New York, tandis que les prix britanniques Brit Awards ont annoncé mardi qu'ils lui rendraient "un hommage très spécial" lors de la cérémonie prévue le 24 février à Londres.

Les ventes d'albums ont bondi

Les ventes de l'album ont d'ailleurs bondi depuis l'annonce de son décès. Au point que "Blackstar" est en voie de déloger Adele en tête du classement aux Etats-Unis, d'après le magazine Billboard, et qu'il devrait arriver au sommet du palmarès cette semaine au Royaume-Uni, selon l'Official Charts Company (OCC). Dans son sillage, plus d'une dizaine d'autres albums de Bowie devraient refaire leur entrée dans le top-100 britannique.