David Bowie : Philippe Auliac, photographe d'un "homme comme tout le monde"

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/01/2016 à 15H23, publié le 12/01/2016 à 14H54
Exposition "Bowie with friends" avec les photos de Philippe Auliac 

Exposition "Bowie with friends" avec les photos de Philippe Auliac 

© France 3 / Culturebox

8 janvier 1947 - 10 janvier 2016, David Bowie, l'icône pop internationale s'est éteinte à l'âge de 69 ans. Personnalité aux mille visages, le chanteur compositeur laisse aussi des milliers d'images. Philippe Auliac, l'un des trois photographes officiels de la star se souvient avec émotion de sa première rencontre et de tous les moments magiques qui ont suivi.

Pendant près de 40 ans, Philippe Auliac l'un des trois photographes officiels de David Bowie a touché au plus près de l'intime de la légende du rock.

Reportage : J.Radenac, J.C. Nicolas,M.Fillon

En 1976, Philippe Auliac se fait embaucher par la maison de disques RCA pour accompagner une tournée en Angleterre. Il n'a que 17 ans et son rêve c'est de rencontrer Bowie. Surnommé le "paparazzi du rock", le photographe qui  a immortalisé de nombreuses figures de la scène internationale se souvient des séances de shooting avec Ziggy Stardust. 

Reportage :  François Clapeau / Mathieu Degremont / Nicolas Colombeau

L'homme aux multiples facettes

Pour les photographes, David Bowie était le modèle idéal qui n'hésitait pas à jouer avec son image. Travestissement, maquillages et costumes extravagants et surtout un sourire éternel, la légende du rock laisse derrière lui d'innombrables photos. D’album en album, d’Aladdin Sane en Major Tom, mais surtout en Ziggy Stardust, la star glamour est apparue en autant d’avatars.

C’est toujours David Bowie, mais il est à chaque fois un autre. Idole du Glam rock, il apparaît tantôt en dandy très mode, tantôt en être hybride outrageusement maquillé. Androgyne sublime, le chanteur est également très photogénique au naturel. "Sa psychanalyse à lui c'était d'incarner sur scène ses personnages et ses démons et de les tuer", relate Philippe Auliac. 

Reportage : Tanguy Scoazec / Thomas Chapuzot / Josianne Etienne

"Je suis comme tout le monde"

Le photographe qui vit entre Paris et la Corrèze, se souvient précisément de la première fois qu'il a rencontré David Bowie accompagné d'Iggy Pop sur un quai de gare un matin de 1973. A l'époque, le chanteur était déjà une star internationale et le jeune photographe peu aguerri aux paillettes est complètement pétrifié. "Il est venu vers moi et il m'a dit, il ne faut pas s'en faire, je suis comme tout le monde", se souvient Philippe Auliac qui distingue la bête de scène et David Robert Jones (le vrai nom de Bowie). 

Blackstar prémonitoire

La légende du rock britannique est décédée des suites d'un cancer, deux jours après la sortie de son 25e album "Blackstar". Ce dernier opus laisse un clip étrange, "Lazarus", où le chanteur se met en scène dans une chambre d'hôpital. "On voyait qu'il y avait quelque chose d'étrange", avoue Philippe Auliac. 
Philipe Auliac a eu le privilège de vivre cette époque débridée et de partager ces moments intenses avec le musicien fascinant. Père d'adoption, l'homme aux mille visages et au talent éternel a laissé une marque indélébile sur la carrière du jeune photographe. "C'est un pan de l'histoire qui tombe, c'est la fin d'une certaine liberté des années 60 et 70", dit-il encore sous l'émotion. 


Hasard du calendrier, l'exposition photo "Bowie and Friends" est prévue du 15 mai au 27 juin 2016 à Brive : 75 clichés, dont certains inédits de la star, signés Philippe Auliac.