Willi Dorner accroche ses danseurs aux murs de Saint-Etienne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/07/2012 à 17H31
Pour "Fitting", Willi Dorner fiche ses danseurs sur les murs de Saint-Etienne.

Pour "Fitting", Willi Dorner fiche ses danseurs sur les murs de Saint-Etienne.

© Philippe Merle / AFP

Le chrorégraphe et performer autrichien Willi Dorner a réservé vendredi la primeur de sa nouvelle création mondiale "Fitting" au Festival des 7 Collines de Saint-Etienne. Il s'agit d'une nouvelle occupation de l'espace urbain avec des sculptures vivantes accrochées dans différents lieux de la ville.

C'est un parcours atypique qui a conduit Willi Dorner à cette forme d'art.  Il a étudié la danse moderne, la danse thérapie, la philosophie, les arts visuels et l'analyse du mouvement. Après des premiers pas comme chorégraphe, il s'est dit que la scène était un terrain trop petit et trop muet, que l'espace urbain permettrait bien d 'autres histoires.

Désormais, avec ses danseurs, il réalise des performances, en investissant des lieux insolites, du mobilier urbain, en accrochant des corps en hauteur, à des murs. Sa précédente création, "Bodies in Urban Spaces", montrée de Philadelphie à Berlin, a profondément marqué les esprits.

Cette fois, à Saint-Etienne, les bénévoles et artistes se retrouvent juchés sur des planches placées en différents lieux de la ville. L'architecte urbaniste Gabu Heindl est le complice de Willi Dorner dans cette nouvelle aventure.

L'artiste explique son obsession pour cet accrochage de danseurs statiques, comme greffés à des plafonds ou enroulés autour de lampadaires, par sa volonté d'"inviter les gens à regarder de nouveau leur ville, leur environnement".

"Fitting" sera ensuite présenté les 29 et 30 septembre à Vienne. "Bodies in urban spaces" sera visible les 29 et 30 septembre au Japon, à Yokohama, avant de revenir en France les 6 et 7 octobre, à Suresnes.