Une mégère apprivoisée par les danseurs du Bolchoï à Monaco

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/12/2014 à 17H22
La mégère apprivoisée interprétée par les danseurs du Bolschoï

La mégère apprivoisée interprétée par les danseurs du Bolschoï

© Culturebox

C’est un des événements attendus de cette fin d’année : le mythique Ballet du Théâtre du Bolchoï interprète du 19 au 21 décembre 2014 au Grimaldi Forum à Monaco "La mégère apprivoisée" de Shakespeare, chorégraphiée par Jean-Christophe Maillot. Au-delà du spectacle, c'est une véritable communion entre des artistes qui se dégage de la scène.

Jean-Christophe Maillot, directeur des ballets de Monte-Carlo, a-t-il réussi à apprivoiser le Bolchoï ? Le mythique ballet russe a accepté de se laisser diriger pour la première fois par un chorégraphe étranger. Et c'est un français.

Une belle aventure pour ces artistes académiques réputés pour être aussi bons danseurs que bons comédiens. Et une expérience réussie. Le Bolchoï a prévu d'inscrire cette Mégère apprivoisée à son calendrier durant trois ans. En attendant, après avoir été ovationné à Moscou, c'est à Monaco que les danseurs officient pour trois soirées. 

Reportage : M. Morin; B. Loth; C. Delannoy

Si la rencontre entre Jean-Christophe Maillot, directeur des ballets de Monte-Carlo et le Bolchoï a été possible, c'est grâce à l'admiration et à l'amitié du directeur du ballet russe pour le chorégraphe français. Il aurait aimé être dirigé par Jean-Christophe Maillot, mais au vu de son âge cela n'était plus possible. il a donc offert cette opportunité à ses danseurs. Un bonheur qu'il vit par procuration.

"La Mégère apprivoisée" par Jean-Christophe Maillot au Grimaldi Forum à Monaco
Les 19, 20 et 21 décembre 2014 puis en tournée
Prix des places : de 35 à 45 euros – tarif jeunes : 18 euros