"Si Prévert m'était dansé" par la compagnie Marie-Josée Viviani

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/01/2011 à 10H09
"Si Prévert m'était dansé" par la compagnie Marie-Josée Viviani

"Si Prévert m'était dansé" par la compagnie Marie-Josée Viviani

© Culturebox

Les danseurs de l'Académie de Danse Marie Josée Viviani se produisent les 26 et 27 janvier au théatre municipal de Bastia avec "Si Prévert m'était dansé". Les corps dansent sur les mots du poète, mis en musique par des mélodies de Yann Tiersen.

"Si Prévert m'était dansé...", c'est le nom du nouveau spectacle de l'Académie de Danse Marie Josée Viviani. La troupe de cette école de danse, créée il y a vingt ans en Haute-Corse, met en mouvement les poésie de Jacques Prévert. Des chorégraphies originales sur les thèmes de l'enfance, de la vie parisienne, mêlées à des couleurs chaudes et à des sons envoûtants... Tout est là pour émouvoir le public.
 
Jacques Prévert, mort en 1977, fut poète, dialoguiste et scénariste. Son oeuvre ne cesse d'inspirer les artistes. Des chanteurs, tels que Juliette Gréco, Yves Montand, Serge Regianni, ou plus récemment Jean Guidoni, reprennent ses mots et les mettent en musique. Parce que Prévert était un visionnaire, les messages véhiculés par ces chansons restent ancrés dans l'actualité, encore aujourd'hui.
 
Souvent catégorisé comme poète pour enfant, Camille Claudel rappelle dans son documentaire "Jacques Prévert, portrait d'un artiste" que l'artiste fut aussi un homme engagé contre les injustices. Ce film est présenté dans la maison ou Prévert a finit sa vie, à Omonville la petite.
La nature aussi est inspirée. Un jardin a été dessiné en hommage au poète à Saint-Germain-des-Prés. Ses amis y contribuent en plantant des arbres de leur choix.

- > A voir aussi sur Culturebox :
-
"Ecorchés vifs" une chorégraphie déambulatoire au Palais Flesch
- Les souvenirs de Prévert en partie dispersés à Drouot