"Samudaripen", spectacle hip hop hommage à la Shoah des Tsiganes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/01/2010 à 10H01
"Samudaripen", spectacle hip hop hommage à la Shoah des Tsiganes

"Samudaripen", spectacle hip hop hommage à la Shoah des Tsiganes

© Culturebox

A Strasbourg hip hop et musique tsigane s'unissent autour d'un spectacle monté par la compagnie Mémoires Vives. "Samudaripen" évoque l'extermination des gens du voyage dans les camps nazis.

En France, l'extermination des Tsiganes par les Nazis et leurs alliés a été grandement facilitée par tout un travail de fichage effectué avant guerre par les services de la troisième République. Lorsque le régime de Vichy a raflé les gens du voyage pour les livrer aux Nazis, il lui a suffit d'ouvrir les dossiers réalisés en temps de paix.
"Samudaripen" signifie "tout tuer" en langue romani, et donc génocide. Le mot "mudarel", dont il est issu et qui signifie meurtre, est d'origine indo-européenne et dérive de la même origine que meurtre en français et murder en anglais. Un autre mot romani, Porajmos, est utilisé pour nommer les persécutions dont les Tsiganes sont et ont été les victimes.
Bien que les chiffres ne soient pas connus avec précision, on estime que le nombre des victimes Tsiganes s'élève à au moins 220 000 sur le million de personnes vivant en Europe à la veille des persécutions nazies.

Voir aussi sur Culturebox :
les autres vidéos avec la Compagnie Mémoires Vives notamment  le spectacle "A nos morts"