Saint-Pétersbourg : ouverture d'une nouvelle scène controversée au Mariinski

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/05/2013 à 09H28
La nouvelle salle du théâtre Mariinski à Saint-Pétersbourg

La nouvelle salle du théâtre Mariinski à Saint-Pétersbourg

© Interpress/AFP

La nouvelle scène du théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg a été inaugurée jeudi en grande pompe, en présence du président Vladimir Poutine. L’ouverture de l’extension du théâtre, dont l’architecture suscite une controverse dans la deuxième ville de Russie, était attendue depuis des années.

"Le plus important est qu'ici, il y a tout ce qu'il faut pour un théâtre, les plus hautes technologies", s'est félicité Vladimir Poutine, lors de la cérémonie solennelle d'inauguration. "Tout cela est devenu possible uniquement grâce à l'énergie  indomptable du directeur du théâtre", a-t-il souligné. On dit que le président est un proche du chef d'orchestre mondialement connu Valéri Guerguiev, qui dirige le Mariinski et fêtait jeudi ses 60 ans.

"La construction de la nouvelle scène du Mariinski est un événement tellement important pour la Russie qu'on peut le comparer à l'organisation des Jeux Olympiques de Sotchi", en 2014 sur les bords de la Mer Noire, n’avait pas hésité à déclarer dans la presse Valeri Guerguiev. C’est lui qui a eu l'idée d'agrandir le théâtre.
 
Une architecture qui ne fait pas l'unanimité
"Si le président était opposé au projet, on n'aurait pas pu parler de l'extension du théâtre", a avoué le chef d’orchestre dans une interview à Rossiïskaïa Gazeta mardi, réagissant au feu de critiques sur l’architecture du nouveau bâtiment, que des habitants comparent à un "centre commercial", à une "boîte", voire un "entrepôt".
 
Des stars mondiales de l'opéra et du ballet dont la chanteuse russe Anna Netrebko, l'Espagnol Placido Domingo, les danseuses étoiles russes Ouliana Lopatkina et Diana Vichneva et le pianiste russe Denis Matsouev, devaient se produire sur la nouvelle scène à l'occasion d'un grand gala-concert.

Le nouveau bâtiment gris, bordé de grandes vitres sombres, se dresse juste en face du bâtiment historique du Mariinski, oeuvre en 1860 de l'architecte Kavos, dans le centre de Saint-Pétersbourg au bord du canal Krioukov. Les deux bâtiments sont reliés par une passerelle surplombant le canal.
 
Un premier projet de Dominique Perrault avait été rejeté
"L'aspect du bâtiment, qui a l'air d'une boîte, ses proportions : tout cela provoque la stupeur", avait déclaré le cinéaste Alexandre Sokourov (Lion d'Or de la Mostra de Venise 2011), qui vit et travaille dans la ville des bords de la Neva, quand les échafaudages avaient été enlevés en février dernier.
 
Un premier projet de l’architecte français Dominique Perrault, "cocon" high-tech en verre et en aluminium, avait été choisi en 2003 à l’issue de l'appel d'offres international pour lequel onze projets étaient en compétition.
 
Ce projet, très critiqué sur place, avait finalement été rejeté en 2007 par les autorités qui doutaient de la stabilité du futur bâtiment et dénonçaient des "erreurs dans le devis".
 
Des travaux coûteux
C’est finalement le projet du cabinet canadien Diamond&Schmitt Architects qui a été retenu. Alors que le coût de la nouvelle construction (21,6 millions de roubles, soit 550 millions d’euros) fait grincer des dents, Valeri Guerguiev met l’accent sur l’excellencte acoustique de la nouvelle scène de 2000 et sur la décoration intérieure.
 
L’intérieur du bâtiment se distingue par un immense mur de 4000 m2 couleur miel en onyx. L’édifice comprend 10 niveaux, dont trois souterrains et 24 ascenseurs.
 
"Ce qui m'intéresse vraiment, c'est la qualité des mises en scènes qui sont produites dans ce théâtre", a lancé Valeri Guerguiev. "Je suis persuadé qu'il faut remplir la vie théâtrale avec des spectacles et non avec des bavardages sur l'architecture", a-t-il conclu.

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !