Panorama / Opticon / Solo : décoiffant Decouflé à La Villette

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/06/2012 à 10H22
Opticon, Hexaboîte Noire, Compagnie DCA-Philippe Decouflé, Grande Halle de La Villette

Opticon, Hexaboîte Noire, Compagnie DCA-Philippe Decouflé, Grande Halle de La Villette

© Laurence Houot-Remy

Il fallait bien la Grande Halle de La Villette pour accueillir le grand Barnum réjouissant de Philippe Decouflé et de sa compagnie DCA: deux spectacles ("Panorama" et "Solo") et une expo XXL ("Opticon").

Pour commencer le voyage au pays Decouflé, il faut passer derrière le rideau. Pénombre et mystère, on entre dans l'exposition "Opticon" comme dans un cirque d'antan. Sauf qu'ici ce sont les spectateurs qui font les numéros. Tête et fesses du même côté : quand on danse ça contorsionne, effet "Plasma japonais". Une énorme boule pour attraper "La grosse tête". Déshabiller sans fin des corps en douceur, avec une plume. Danser au milieu de "L'Hexaboîte Noire" où du "Kaléisdoscope géant", décomposer les mouvements de son corps avec le "Kronograf", à la manière d'Aedweard Muybridge et Etienne-Jules Marey (1830-1904), dessiner avec la lumière au "Dessinator" ... La visite d'"Opticon" est une véritable expérience sensorielle.

 

Les secrets de fabrication de la Compagnie DCA-Philippe Decouflé

De Meliès à Fellini, de la lanterne magique à Chaplin, des machineries à l'illusion, le monde de Découflé se dévoile en grand à La Villette. Hommage rendu au travail des artisans de la Compagnie, qui travaillent avec Philippe Decouflé depuis près de 30 ans, comme Pierre-Jean Verbraeken, grand bricoleur en chef de la compagnie, disparu en 2011 ou Christophe Salengro, qui anime des conférences et animer le cabaret où se produisent les musiciens liés à la compagnie. "Opticon" propose aussi une déambulation rétrospective dans le travail du chorégraphe : carnets de dessins, notes, costumes, photos, vidéos rassemblés dans un cabinet de curiosités.

Opticon, Compagnie DCA-Decouflé, Grande Halle de la Villette

Opticon, Compagnie DCA-Decouflé, Grande Halle de la Villette

© Laurence Houot-Remy

Opticon, Compagnie DCA-Philippe Decouflé, Grande Halle de La Villette

Opticon, Compagnie DCA-Philippe Decouflé, Grande Halle de La Villette

© Laurence Houot-Remy

Opticon, Compagnie DCA-Philippe Decouflé, Grande Halle de La Villette

Opticon, Compagnie DCA-Philippe Decouflé, Grande Halle de La Villette

© Laurence Houot-Remy

Et pour immortaliser cette visite, une séance photo : "Shazam !" disent les magiciens anglais. Et hop, les grands deviennent petits et le petits des grands. Le dispositif mis au point pour le spectacle "Shazam !", monté en 1998 est à la disposition du visiteur. "Regarde maman je te mange!" s'amuse Simon, 6 ans.

Panorama : 30 ans de chorégraphies

On a envie de faire durer le plaisir... Ça tombe bien, c'est l'heure du spectacle. "Panorama", scène ouverte sur l'exposition, revisite 30 ans de chorégraphies (Codex, Petites pièces montées, Shazam !...) y compris des oeuvres de jeunesse (Vague Café, Jump).

Panorama, Compagnie DCA-Philippe Decouflé, Grande Halle de La Villette

Panorama, Compagnie DCA-Philippe Decouflé, Grande Halle de La Villette

© Christian Berthelot

Panorama, Compagnie DCA-Philippe Decouflé, Grande Halle de La Villette

Panorama, Compagnie DCA-Philippe Decouflé, Grande Halle de La Villette

© Christian Berthelot

Panorama, Compagnie DCA-Philippe Decouflé, Grande Halle de La Villette

Panorama, Compagnie DCA-Philippe Decouflé, Grande Halle de La Villette

© Christian Berthelot

Un monsieur Loyal hilarant (Matthieu Penchinat) fait le lien entre les différentes séquences du spectacle. Tout Decouflé est là, concentré. De la poésie à l'humour, du burlesque au déjanté... Un petit saut dans l'esprit des les années 80. La magie opère : un projecteur, deux mains, et nous voilà embarqués dans le délire d'un conte de fées effrayant en ombres chinoises. Deux amoureux élastiques oubliés sur la terre, suspendus entre l'amour cucul et la scène de ménage, parodies des jeux électroniques, jeux de mains, de langages, danses des palmes ...


On se régale. Pas l'ombre d'une seconde d'ennui. "Ils sont en train de jouer à des jeux d'enfants !" déclare Simon (toujours le même), entre deux fou-rires. C'est très réjouissant de plonger dans l'univers du chorégraphe, autant côté scène que côté coulisses. Les danseurs sont merveilleux. Allez-y ! Et n'hésitez surtout pas à y emmener vos enfants.

Decouflé à la Villette ! - Panorama / Opticon / Solo
Jusqu'au 15 juillet
Grande Halle de La Villette