"Oroitzen naiz" ou la mémoire des corps au Colisée de Biarritz

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/09/2011 à 15H01
"Oroitzen naiz" ou la mémoire des corps au Colisée de Biarritz

"Oroitzen naiz" ou la mémoire des corps au Colisée de Biarritz

© Culturebox

Le chorégraphe Mizel Théret a réussi un pari fou, celui de réunir sur scène 3 légendes de la danse basque. Philippe Oyhamburu, Jean Nesprias et Koldo Zabala - 250 ans à eux trois ! - interprètent avec beaucoup de sensibilité la chorégraphie écrite pour eux sur le thème du temps qui passe. "Oroitzen naiz, je me souviens" : du 30 septembre au 2 octobre au Colisée de Biarritz .

Le talent ne vieillit pas. Comme le grand vin, il se bonifie. Le trio de "papys danseurs" réunis par Mizel Théret en est l'illustration vivante. Le doyen, Philippe Oyhamburu, a soufflé ses 90 bougies le 26 juin 2011 ! Preuve s'il en fallait, que la passion est un élixir de jouvence à nul autre pareil. Et dans le cas d'Oyhamburu,cette passion porte un nom : Euskal Herria, le pays basque. Depuis toujours, l'artiste a porté haut les couleurs de sa terre natale. D'abord comme chanteur et danseur dans les choeurs et ballets Etorki avec qui il a parcouru le monde. En tant qu'écrivain aussi : il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages de références sur la culture basque.
Sur les ondes enfin. Ambassadeur infatigable de cette langue qu'il aime tant, il collabore aujourd'hui encore sur France Bleu à une émission dans laquelle il enseigne les rudiments du Basque.

A voir aussi sur Culturebox :
- Anne Etchegoyen répète le Casino de Paris
- Ingeborg Liptay danse et défie l'âge à la défense