Sidi Larbi Cherkaoui a toujours eu un tropisme particulier pour l’Asie. Cela n’a rien de très surprenant quand on connaît cet homme qui semble pétri de philosophie zen et a travaillé avec les moines de Shaolin.

L’Extrême-Orient s’est incarné cette fois par l’appel de Yabin Wang, danseuse et chorégraphe star en Asie, plus connue sous nos latitudes pour son inoubliable danse des tambours dans le film de Zhang Yimou Le Secret des poignards volants.

Ainsi est née 生长genesis, une chorégraphie réunissant quatre danseurs chinois de la compagnie Yabin Dance Studio et trois membres de la compagnie Eastman de Sidi Larbi Cherkaoui. 生长genesis est une sorte de réflexion sur notre rapport au corps perçu comme soustrait à la nature, soumis à des évaluations permanentes. Né et mort à l’hôpital, l’humain devient alors une sorte de cobaye perdu dans un environnement médical, analysé, jaugé, en vue d’une compétitivité ou contraint au risque zéro. L’histoire n’est pas anodine, car Sidi Larbi Cherkaoui a incorporé à ce récit des bribes autobiographiques liées à une enfance difficile car médicalement assistée.

Avec la présence sur scène des musiciens dont Kaspy N’dia, la pianiste Barbara Drazkowska et Manjunath B. Chandramouli, joueur de mridangam (un tambour indien), la musique composée par Olga Wojciechowska, à la fois rythmée et aérienne, évoque des horizons généalogiques qui relient la rivière au ciel. Les éclairages de Willy Cessa et les décors de Kedong Liu dessinent des paysages comme on calligraphie l’espace, distillant une subtile atmosphère, attirant les danseurs vers le poids ou vers la lumière, comme d’autres vers l’esprit ou vers la matière.

Distribution

  • Date 28 juin 2014
  • Durée 1h 30min
  • Production Ozango
  • Chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui
  • Composition musicale Olga Wojciechowska
  • Assistant chorégraphe Satoshi Kudo
  • Scénographie Kedong Liu
  • Lumière Willy Cessa
  • Création costumes Quing Li
  • Danseurs Yabin Wang, Qing Wang, Fang Yin, Chao Li, Elias Lazaridis, Johnny Lloyd, Kazutomi “Tsuki” Kozuki