Les Folies Bergère font peau neuve

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/09/2012 à 16H54
La façade flambant neuve des Folies Bergère

La façade flambant neuve des Folies Bergère

© France3culturebox

Le mythique temple parisien du music-hall fait l'objet d'un vaste chantier de rénovation. Datant de 1869, le bâtiment présente en effet une grande vétusté. Après six mois de travaux, la première phase vient de s'achever. La fresque Art déco de la façade, signée Pico et inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques, a ainsi été refaite à l'identique, dans son état de 1930, avec une dorure à la feuille d'or. De même, la toiture en zinc qui prenait l'eau de toutes parts a été entièrement restaurée.

"C'est un grand vaisseau très malade qu'il faut sauver". C'est en ces termes que Jean-Marc Dumontet, le directeur des Folies Bergère, qualifie le célèbre établissement parisien qu'il a racheté en 2011 et auquel il souhaite "redonner son panache et son lustre d'antan".

La première phase de travaux, lancée en février dernier, a coûté 5 millions d'euros. Outre la réfection de la façade et de la toiture, il s'agit également de remettre aux normes les réseaux électriques, le système de détection d'incendie et la ventilation et de restaurer les loges, les sanitaires, les cuisines et les bornes d'accueil situées à l'entrée du music-hall. Une deuxième campagne de travaux aura lieu en 2013. Une restauration complète de la salle de spectacle est prévue.

Le spectacle continue

En attendant, "the show must go on" : le spectacle continue dans la salle qui a vu défiler Mistinguett, Joséphie Baker et Maurice Chevalier ! Du 25 septembre au 7 octobre, les Folies Bergère accueillent "Les ballets Trockadéro de Monte-Carlo", une troupe de travestis qui allie la rigueur de la danse classique à la fantaisie la plus débridée. Puis, à partir du 18 octobre, c'est la troupe de "Salut les copains" qui prendra le relais, un spectacle musical inspiré de la célèbre émission de radio des années 60, avec une reprise des plus grands tubes de cette période. 

Désormais, les Folies Bergère présentent des comédies musicales et des concerts de musiques actuelles. Mais leur nouveau directeur, Jean-Marc Dumontet -également à la tête d'autres salles comme Bobino et le Point Virgule- souhaite renouer avec la grande tradition des revues, avec "strass, plumes et paillettes", qui ont fait la réputation du lieu.