Les choix sans tabous de Manuel Legris au festival de danse ImPulsTanz

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/07/2012 à 12H21
  • Manuel Legris et des danseurs du ballet de l'Opéra de Vienne. Mars 2011
  • Manuel Legris en avril 2011 à Vienne
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Manuel Legris et des danseurs du ballet de l'Opéra de Vienne. Mars 2011
    Manuel Legris et des danseurs du ballet de l'Opéra de Vienne. Mars 2011 © Herbert Neubauer/AP/SIPA
  • Manuel Legris en avril 2011 à Vienne
    Manuel Legris en avril 2011 à Vienne © S.Kubani. AFP

Magnifique et généreux danseur étoile de l'Opéra de Paris, devenu directeur du Ballet de l’Opéra de Vienne, Manuel Legris a offert mardi 24 juillet, au 29e Festival de danse ImPulsTanz, 110 minutes intenses de danse contemporaine. Les spectateurs du Burgtheater, le plus grand et le plus ancien théâtre de la capitale autrichienne, ont assisté à un mélange des genres réjouissant.

Toutes les musiques
Manuel Legris et ses sept invités s'en sont donnés à coeur joie avec des chorégraphies modernes déclinées tant sur de la musique classique -Bach, Mozart ou Corelli- que sur de la musique plus récente, voire contemporaine, avec Mahler ou le compositeur minimaliste américain Riley. Sans oublier de la musique populaire traditionnelle, de Turquie, du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord (les Turcs du Dem Trio, l'Iranien Madjid Khaladj, le Tunisien Dhafer Youssef) ou du flamenco espagnol (Fernanda et Bernada de Utrera, dans une adaptation de Luis Miguel Cobo).

Les plus grands chorégraphes contemporains 
Les chorégraphies étaient signées de l'Américain John Neumeier, du Tchèque Jiri Kylian, de l'Albano-Français Angelin Preljocaj, de l'Espagnol Nacho Duato et de sa compatriote Helena Martin, du Germano-Nigérian Patrick de Bana et de la Slovaque Natalia Horecna.

Patrick de Bana a signé trois chorégraphies et en a aussi dansé deux, dont l'une avec la chorégraphe-danseuse Helena Martin, dont c'était le premier spectacle après sa maternité. A noter également l'Italienne Silvia Azzoni, la Japonaise Tamako Akiyama, l'Ukrainien Alexandre Riabko et le Bulgare Dimo Kirilov Milev.

Une belle surprise : le couple Manuel Legris-Aurélie Dupont se reforme le temps d'une soirée 
Les spectateurs ont assisté à la reformation de l'ancienne paire-vedette de l'Opéra de Paris composée de Manuel Legris et d'Aurélie Dupont, pour deux duos: "Il faut qu'une porte...", sur une chorégraphie de Jiri Kylian, inspirée par le tableau "Le Verrou" de Jean-Honoré Fragonard et "Le Parc", d'Angelin Preljocaj.

Manuel Legris fait renaître le ballet de Vienne

ImPulsTanz conjugue le mélange des genres
C'est le mélange des genres qui est la marque de fabrique du Festival ImPulsTanz, fondé en 1984 et qui, jusqu'au 12 août, mélangent la danse classique et contemporaine au hip-hop en passant par le jazz et les danses populaires traditionnelles. Les multiples représentations sur des dizaines de scènes mais également les ateliers et les cours, attirent de plus en plus de jeunes talents.

ImPulsTanz est devenu un des festivals de danse les plus importants en Europe. Par le passé, des compagnies internationales comme Nederlands Dans Theater, Merce Cunningham Dance Compagny ou encore le Ballet de Francfort avec le chorégraphe américain William Forsythe ont participé à l'évènement.