Le Fest-noz breton inscrit au patrimoine de l'Unesco

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/12/2012 à 16H48
Un Fest-Noz à Douarnenez le 10 octobre 2010.

Un Fest-Noz à Douarnenez le 10 octobre 2010.

© Pascal Leopold/ MaxPPP

C'est fait : le fest-noz breton est inscrit officiellement depuis mercredi au Patrimoine Culturel Immatériel de l'Unesco. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui veulent valoriser ces rassemblements festifs traditionnels.

"C'est une reconnaissance internationale qui, au-delà du Fest -Noz , va changer le regard sur l'ensemble de la culture bretonne", s'est félicité Charles Quimbert, l'un des artisans de la demande d'inscription déposée voilà plus d'un an par des associations bretonnes auprès de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture.

Le Fest -Noz  (fête de nuit en breton) ou Festoù Noz au pluriel, a pour origine une pratique rurale ancestrale consistant à se rassembler après des travaux collectifs pour des soirées consacrées aux danses accompagnées de musique vivante.

Aujourd'hui, ce sont des assemblées qui réunissent plusieurs centaines de personnes qui, soutenues par des groupes musicaux très divers, vont passer plusieurs heures à marteler le sol en se tenant par le bras ou le petit doigt pour former une chaîne ou des rondes évoluant en cadence.

La candidature était présentée par la France
"Le mouvement culturel breton a préservé cette expression d'une pratique vivante et en perpétuel renouvellement de répertoires de danse hérités avec plusieurs centaines de variantes et des milliers d'airs", expliquait le dossier de candidature français.

Le fest-noz se caractérise "par une grande convivialité", une "très importante mixité sociale et intergénérationnelle" et "une ouverture aux autres", précisait le texte. "Il est au centre d'un intense bouillonnement d'expériences musicales et a généré une véritable économie culturelle", relèvait encore le dossier de candidature. Ses auteurs insistaient aussi sur le fait que le fest-noz «constitue une forme de résistance à l'uniformisation de la culture  moderne».

La vidéo de présentation du fest-noz pour l'inscription à l'Unesco

Le patrimoine culturel immatériel désigne des pratiques et expressions transmises de génération en génération comme les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l'univers ou encore les savoir-faire liés à l'artisanat traditionnel.

Trente-cinq autres pratiques culturelles originales de par le monde étaient candidates à l'inscription sur la liste du patrimoine immatériel de l'Humanité lors de cette session.