Le Bolchoï se sépare de Nikolaï Tsiskaridzé, danseur vedette controversé

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/06/2013 à 14H05
Nikolai Tsiskaridze au Bolchoi le 14/02/2013

Nikolai Tsiskaridze au Bolchoi le 14/02/2013

© Alexander Zemlianichenko/AP/SIPA

Le Bolchoï a annoncé samedi qu'il se séparait de son danseur étoile Nikolaï Tsiskaridzé, en conflit ouvert avec la direction du célèbre théâtre de Moscou et rival du directeur artistique Sergueï Filine agressé à l'acide en janvier.

"Nikolaï Tsiskaridzé a reçu un avis l'informant que ses contrats ne sont pas renouvelés", a déclaré la porte-parole du Bolchoï, Katerina Novikova, au site internet du quotidien Izvestia. Membre du prestigieux théâtre de Russie depuis 1992, "Tsiskaridzé a deux contrats : comme danseur étoile et comme pédagogue", a précisé Mme Novikova à l'agence Interfax. "Les deux contrats arrivent à échéance le 30 juin. En conséquence, ce sera le dernier jour de travail de Tsiskaridzé" au Bolchoï, a-t-elle ajouté.

Nikolaï Tsiskaridzé s'était plaint ces derniers mois de l'attitude de la direction à son égard. Début avril, le Bolchoï et son danseur étoile s'étaient affrontés devant la justice, ravivant un conflit interne qui a éclaté après l'agression à l'acide contre Sergueï Filine. Le directeur du théâtre, Anatoli Iksanov, avait presque ouvertement accusé Tsiskaridzé d'être derrière cette agression. Le danseur étoile avait saisi un tribunal de Moscou pour faire annuler deux blâmes qu'il s'était vu infliger en février par le théâtre à la suite d'interviews désobligeantes. Le tribunal avait fait annuler l'un des blâmes.
Sergueï Filine, la tête bandée, s'exprime pour la télévision russe le 18 janvier 2013, depuis un hôpital de Moscou (RenTV via APTN)

Sergueï Filine, la tête bandée, s'exprime pour la télévision russe le 18 janvier 2013, depuis un hôpital de Moscou (RenTV via APTN)

© AP / Sipa

Nikolaï Tsiskaridzé, qui ne cachait pas son ambition de devenir directeur du Bolchoï, avait été sanctionné pour des déclarations à la presse qui, selon le théâtre, ont porté atteinte à la réputation de l'établissement. Rival de Sergueï Filine, Nikolaï Tsiskaridzé avait mis en doute la gravité des brûlures, voire le fait même d'une agression à l'acide contre le directeur artistique.

Attaqué le 17 janvier par un homme qui lui a aspergé le visage de vitriol en bas de son immeuble à Moscou, Sergueï Filine a été grièvement brûlé au visage et aux yeux. Après avoir subi une greffe de peau et plusieurs interventions aux yeux en Russie, il poursuit des traitements en Allemagne. Son avocate avait déclaré en avril à Izvestia qu'il avait perdu la vue, évoquant un "triste diagnostic".

Un reportage de CNN sur l'agression de Sergueï Filine, en anglais (18/01/2013)

Soupçonné d'être le commanditaire de cette attaque, un danseur du Bolchoï, Pavel Dmitritchenko est en détention provisoire jusqu'au 18 juin. Interpellé en mars, de même que l'exécutant du crime, il risque jusqu'à 12 ans de prison. Cette agression a entraîné un scandale au sein du théâtre mondialement connu, qui a révélé au grand jour les rivalités féroces et les conflits internes.