La Smala crew demi-finaliste de la Battle of the year à Montpellier

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/12/2010 à 17H37
La Smala crew demi-finaliste de la Battle of the year à Montpellier

La Smala crew demi-finaliste de la Battle of the year à Montpellier

© Culturebox

La Smala Crew représentait le pays lors de la finale internationale de la Battle of the year, fin novembre, à Montpellier. S'ils n'ont pas décroché le titre convoité, les b-boys, déjà champions de France, ont fait preuve d'une maitrise incroyable dans cette discipline particulièrement physique

Ils sont jeunes, d'une agilité impressionnante et enchainent rotations de tête, sauts périlleux et autres acrobaties parfaitement maitrisées à un rythme infernal. Bienvenue chez les b-boys (ou break-boys, en version moins branchée c'est un "garçon qui danse le break") de La Smala crew.
Thomas Lafargue a créé la Smala en 2002 à Bordeaux pour permettre aux jeunes de s'initier au hip hop. Motivés et talentueux, les jeunes danseurs font leur trou dans les rencontres nationales puis s'imposent petit à petit comme l'une des crews (équipe) françaises qui montent dans les battles (les "combats"... dansés) nationales (4ème en 2008) puis internationales (6èmes à Evolution Europe). On les a vus également assurer des premières parties, notamment celle d'Oxmo Puccino pour ne citer que lui. L'association propose désormais ses propres cours de danse d'où sont issus les 11 membres du groupe qui s'est présenté en finale à Montpellier le 21 novembre dernier.
Mais n'est pas équipe du BOTY (Battle of the year) qui veut : dans la famille (Smala), les plus assidus s'entrainent en moyenne 4 à 5 heures 4 à 5 fois par semaine. Le titre de champions de France décroché au printemps dernier n'est donc pas le fruit du hasard ! Depuis, les sollicitations se font plus nombreuses et la reconnaissance est bien là. Mais dans une bataille, il y a (presque) toujours un gagnant et un perdant. Fin novembre, le combat fut mortel pour la Smala face aux Mortal Combat japonnais. Mais la "guerre" n'est pas terminée pour autant.

- > A voir aussi sur Culturebox
->>
Festivals-hip-hop-avec-black-blanc-beur-et-Wanted-Posses
->> La-quinzaine-du-hip-hop-déferle-à-Paris
->> Juste-debout-rencontres-de-danse-hip-hop-à-Paris-Bercy