"La création du Monde" à l'Opéra National de Lorraine : le choc des cultures

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/06/2012 à 16H40
La création du Monde 1923-2012, à l'Opéra national de Lorraine

La création du Monde 1923-2012, à l'Opéra national de Lorraine

© France télévisions

Le chorégraphe congolais Faustin Linyekula revisite "La création du monde", premier "ballet nègre" qui en 1923, avait fait couler beaucoup d'encre. Un regard contrasté sur une période difficile de l'histoire africaine. A l'Opéra national de Lorraine du 31 mai au 3 juin, puis au Théâtre de la Ville de Paris du 20 au 23 juin.

 

 

Au lendemain de la première de "La création du monde" le 25 octobre 1923 au Théâtre des Champs-Elysées, voilà ce que l'on pouvait lire dans la presse parisienne : "Le jazz le plus sauvage, le plus dissonnant, tel que l'on doit l'entendre chez les peuplades arriérées..." Autre époque, autres moeurs...En pleine période coloniale, ce premier "ballet nègre"  fait couler beaucoup d'encre. Pourtant l'oeuvre est signée des plus grands : Blaise Cendrars pour le livret, musique de Darius Milhaud et aux décors, rien moins que Fernand Léger !

1923-2012 : un autre reflet de l'Histoire

A cette vision colonialiste et naïve de la situation politique de l'époque, le chorégraphe congolais Faustin Linyekula a décidé de confronter sa propre vision des choses. 1923-2012 : un bond dans le temps, dans les mentalités. De la reconstitution du ballet original par les spécialistes du genre Millicent Hodson et Kenneth Archer, à la version revue et simplifiée de Linyekula, le relet de deux mondes et de deux époques bien différentes.