L'Elektro Kif de Blanca Li débarque à La Cigale

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/04/2013 à 17H08
L'énergie de la Compagnie Elektro Kif n°2

L'énergie de la Compagnie Elektro Kif n°2

© Patrick Fisher

La chorégraphe espagnole Blanca Li s’installe à la Cigale à Paris jusqu’au 27 avril avec son spectacle "Elektro Kif". Elle a réuni un groupe de huit danseurs électro, la plupart originaires du Val-de-Marne, berceau de la danse électro dans les années 2000. Le spectacle est en tournée jusqu'au 24 mai prochain.

Reportage : Jean-Laurent Serra, Pierre Lassus, Olivier Crouet, Caroline Issoulié
Kevin Bago, Mamadou Bathily, Jérôme Fidelin, Romain Guillermic,Théophile Landji, Adrien Larrazet, Lenny Louves, Ismaila N’diaye. Parmi ses huit danseurs âgés de 18 à 22 ans, on trouve plusieurs champions de France et un champion du monde de danse électro ( Mamadou Bathily). Autant dire que le niveau est très, très élevé. 
"Elektro Kif"

"Elektro Kif"

© Patrick Fisher
Créé en 2010, le spectacle « Elektro Kif » a réunit une première équipe recrutée parmi les danseurs historiques de la scène électro (dite aussi "Tecktonic", terme impropre décrié par les danseurs) de la région parisienne. Mais le succès fut tel, qu’une seconde équipe a été constituée à partir de janvier 2012, avec des danseurs encore plus jeunes. Les deux équipes se relaient pour assurer la tournée.
Compagnie Elektro Kif n°1

Compagnie Elektro Kif n°1

© Patrick Fisher
Blanca Li, qui avait découvert cette danse électro par hasard, dans un jardin public il y a plus de dix ans, a voulu les faire aller au-delà de la simple performance, en créant une histoire, un décor, une musique de Tao Gutiérrez et des lumières autour de ce groupe.
Bande annonce "Elektro Kif"
 L’action d’"Elektro Kif" se déroule donc dans un lycée, tour à tour en cours de maths, puis à la cantine, à l’étude ou au cours de basket.
"Elektro Kif"

"Elektro Kif"

© Patrick Fisher
"Elektro Kif" de Blanca Li - jusqu'au 27 avril à La Cigale à Paris - du mardi au samedi à 20h30 - Matinées samedi à 17h et dimanche à 16h - durée: 1h10   
Puis le 24 mai à Auxerre