"Juste Debout" : la fête mondiale du hip hop à Bercy

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/03/2013 à 17H23
Graphisme"Juste Debout" 2013

Graphisme"Juste Debout" 2013

© "Juste Debout"

Le rendez-vous mondial du hip hop, "Juste Debout", accueille dimanche pour une dizaine d'heures survoltées à Paris-Bercy 16.000 spectateurs et 4.000 danseurs venus de 15 pays, premier événement mondial du hip hop, devant le "Battle of the year" créé en Allemagne...

Cette année, Taïwan, la Corée, l'Estonie et la Grèce entrent dans la compétition. Née aux Etats-Unis dans les années 60, la danse pratiquée à l'origine dans les rues et les cours d'immeubles a trouvé en France une terre d'élection. "On est l'équivalent de New York il y a vingt ans", assure Bruce Ykanji, fondateur en 2002 du "Juste Debout" (par opposition au "break dance", dansé au sol).
"Juste Debout" : le trailer 2013

La floraison de cours de hip hop dans les plus petites communes de France, la popularité de la discipline auprès des jeunes, l'ouverture des théâtres et des festivals au hip hop (au premier rang Suresnes Cités Danse) ont structuré un réseau dense de pratiquants - 4 millions selon Bruce Ykanji, qui a aussi ouvert une école de formation.
"Chaque week-end se tiennent simultanément 3 ou 4 battles en France", lance-t-il. Les "battles", ce sont ces joutes entre danseurs. On en trouve même pour les moins de douze ans.
Le public est jeune (15 à 35 ans en moyenne) et beaucoup plus varié que les clichés sur le hip hop le laisseraient penser : "Il y a beaucoup de familles, des gens de tous milieux, beaucoup d'étrangers aussi, au moins 10 cars venus d'Allemagne", explique Bruce Ykanji.
Les Twins au France 2012 World Hip Hop Dance Championship
De plus en plus de filles
"Les filles sont très nombreuses à s'inscrire mais moins nombreuses à l'arrivée" en compétition, reconnaît Bruce Ykanji. "Le milieu reste assez macho, il faut bien le dire", admet-il. Pourtant, le public est à 60% féminin, et dans les festivals, cela fait plus de dix ans que des danseuses et chorégraphes comme Céline Lefèvre ont imposé leur technique et leur créativité.
Pour l'édition 2013, le jury, qui reste 100% masculin, est très international (le Belge Bruce Blanchard, l'Américain Hit Master Fish, le Français Mamson et le Coréen Locking Woong). Pendant deux mois et demi, les organisateurs ont procédé aux présélections dans les 15 pays participants pour distinguer les candidats dans six disciplines.
Le jour venu, les compétiteurs s'affrontent dans le fameux cercle des "battles", ou défis, au coeur du hip hop. Les vainqueurs voient s'ouvrir une carrière prometteuse devant eux.
Les Français "s'exportent très bien" : sur 12 danseurs de sa dernière tournée, Madonna a retenu huit Français. Scorpion, Lilou, Yanman, le groupe Wanted sont des noms qui comptent sur la scène mondiale. Les Twins, quasi inconnus lors de leur passage en 2008 au Juste Debout, "sont devenus des stars, vivent à Los Angeles et dansent avec Beyoncé".

Rencontre avec deux candidats franciliens, Tony et Stevie...
Reportage : J-L Serra / P.Pachoud / L.Bouhnik / F.Labigne
Réservations : Le site de Juste debout