INTERVIEW. Aurélie Dupont : "Ma priorité, ce sont les danseurs"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/02/2016 à 11H27
Aurélie Dupont, février 2016

Aurélie Dupont, février 2016

© DOMINIQUE FAGET / AFP

L'ex-danseuse étoile Aurélie Dupont, 43 ans, s'explique après sa nomination au poste de directrice de la danse à la tête du Ballet de l'Opéra de Paris, où elle succédera à Benjamin Millepied qui n'aura fait qu'un passage éclair dans la capitale.

Interview réalisée par Valérie Gaget avec Nicolas Auer et Pascal Mounier

"Ma priorité, ce sont les danseurs, explique Aurélie Dupont. Et le niveau de la compagnie. Ma priorité, ce sont aussi les étoiles en poste. Ainsi que faire émerger de nouveaux talents et de nouveaux artistes."

Envisage-t-elle de pacificier la compagnie, après l'épisode Millepied ? "Non, je vais garder la passion que j'ai pour mon métier. Et essayer de la transmettre. De donner à chacun l'envie d'être fier de cette compagnie, ce qui est le cas même si ça a été un peu balayé. On va remettre les choses à plat".

"Il faut avoir de la patience"

Son regard sur le passage éclair de Benjamin Millepied : "C'est quelqu'un de très passionné. Il a aimé la compagnie, il n'y a aucun doute là-dessus. Il aime les danseurs, l'Opéra de Paris,  il aime faire des créations, et le changement. Mais quand on connaît un tout petit peu ce bâtiment magnifique, cette vieille dame, il faut avoir de la patience. Je crois qu'il a été excité à l'idée d'être ici… et un soupçon de patience lui aurait permis de rester plus longtemps. En tous cas, d'en avoir envie".

Comment va-t-elle démarrer sa nouvelle mission ? "Dès demain, j'ai l'intention de penser à une saison pour les danseurs. Faire du sur mesure, mettre en valeur les étoiles, faire de la place aux jeunes, apporter des nouveautés mais aussi un peu plus de danse classique, c'est important. ça permet aux danseurs de garder le niveau et un ballet classique en trois actes fait danser beaucoup de gens à l'opéra. Alors que les ballets contemporains ne font intervenir qu'un groupe minime de danseurs, et une partie de la compagnie danse moins. J'ai envie de les mettre à l'honneur, les rendre beaux, encore plus beaux qu'ils ne le sont".