[INTERVIEW] Aurélie Dupont : "Le plaisir est toujours plus fort que la douleur"

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/05/2015 à 12H01
  Aurélie Dupont dans "L'Histoire de Manon"

  Aurélie Dupont dans "L'Histoire de Manon"

© Marianne Bouzonie/Opéra nationale de Paris

Aurélie Dupont va quitter sa loge numéro 59 et faire ses adieux à la scène ce soir sur la scène de l'Opéra Garnier, en dansant pour la dernière fois un ballet qu'elle a choisi, "L'Histoire de Manon". Une soirée retransmise en direct dans 100 salles de cinéma françaises puis sur France 3 et Culturebox le 30 mai. Laurent Delahousse a reçu l'étoile, la veille du grand jour, dans le 20h de France 2.

Ce rôle, inspiré du roman "Manon Lescaut" de l'abbé Prévost, sur une musique de Massenet, l'étoile l'a endossé déjà trois fois (les 8, 12 et 14 mai), devant un public fasciné par son jeu théâtral, sa sensibilité, sa technique parfaite. "C'est difficile, c'est très émouvant de constater que je vais quitter la scéne de Garnier et puis le rapport au public est libéré de toute pudeur par rapport aux sentiments qu'ils ont pour moi. Il me le montre par les applaudissements et en étant debout dans la salle. C'est quelque chose que je n'avais jamais vécu jusque là. Pour eux c'était leur dernière, le 18 mai c'est ma dernière à moi", raconte avec émotion Aurélie Dupont.

L'interview de Laurent Delahousse et le portrait signé Christophe Airaud :

"Ce départ (à 42 ans, l'âge de la retraite à l'Opéra), ça fait trois ans que je m'y prépare, que j'y pense, parce que je sais que c'est dur, délicat comme passage", dit Aurélie Dupont qui va devenir maître de ballet à la demande de Benjamin Millepied et qui a déjà des projets de ballets sur d'autres scènes.

L'étoile revient sur ses années d'apprentissage à l'école de danse de l'Opéra, sélectionnée parmi 1600 candidates à l'âge de 10 ans : "Je comprends tout de suite que ça me plait. J'étais une enfant timide et l'idée de travailler sur son corps m'a plu tout de suite".

Confrontée très tôt à une vie d'adulte, aux examens incessants et aux remises en question, Aurélie trace sa route. Jusqu'à cette blessure en 1998 qui la contraint à être opérée du genou. "J'ai adapté ma danse à mon handicap et je me suis dit que tant que le plaisir est plus fort en scène que la douleur, je danse".

Soirée des adieux du 18 mai retransmise dans 350 salles de cinéma européennes, grâce à une captation du cinéaste Cédric Klapisch : 

Voir la liste sur www.vivalopera.fr

Le 30 mai, une grande soirée hommage sur France 3 et Culturebox : ballet, documentaire, coulisses en simultané

Le ballet "L'Histoire de Manon" sera diffusé en avant-première sur Culturebox le 30 mai à 20h et sur France 3, en deuxième partie de soirée. Il sera précédé par le documentaire que Cédric Klapisch a consacré à Aurélie Dupont en 2009 ("Aurélie Dupont, l'espace d'un instant"). Un portrait intime et émouvant, qui a reçu un Fipa d'or en 2010.

Culturebox proposera par ailleurs une expérience live immersive et inédite. En se connectant sur culturebox.fr/aureliedupont, les internautes pourront suivre la soirée d'Adieu d''Aurélie Dupont à l'Opéra Garnier et découvrir en simultané les coulisses du ballet, comme s'ils y étaient.