Ea Sola chorégraphie le souvenir de la guerre du Vietnam à Toulouse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/03/2012 à 17H11
La chorégraphie d'Ea Sola à Toulouse

La chorégraphie d'Ea Sola à Toulouse

© France3/Culturebox

La danseuse et chorégraphe franco-vietnamienne Ea Sola propose bien plus qu'un spectacle avec "Sécheresse et pluie". Elle invite le public à plonger dans l'histoire torturée de son pays d'origine. Sur scène, des paysannes qui ont vécu le terrible conflit qui déchira le Vietnam entre 1964 et 1975. Ea Sola mène depuis plus de 20 ans un travail de réflexion et de mémoire sur cette guerre. A découvrir au théâtre Garonne de Toulouse jusqu’au 17 mars puis au théâtre de Sartrouville le 10 avril.

 

 

Ea Sola est née au Vietnam pendant la guerre d'un père vietnamien et d'une mère française. Elle arrive en France en 1978 et commence sa carrière en faisant des performances dans la rue. Elle intégra ensuite les milieux de la danse et du théâtre et travailla notamment avec le chorégraphe japonais Min Tanaka. 

Mais elle a toujours été hantée par la guerre du Vietnam et l'histoire de son pays d'origine et décida d'y retourner en 1990 pour mener des recherchessur les traditions musicales et les danses anciennes. Un travail de titan qui aboutit à la création de sa première chorégraphie en 1995 "Sécheresse et pluie". Sur scène, elle dirige des paysannes âgées de 50 à 75 ans, qui ne savaient danser que la danse de leur village. Ea Sola a choisi de mettre en valeur ces gestes ancestraux et de les mêler aux souvenirs douloureux de la guerre. Les danseuses sont accompagnées par un orchestre de cordes et de percussions qui interprète également des airs qui narrent l'histoire du pays. 

 

 

Ea sola a rencontré un grand succès avec "Sécheresse et pluie" et, en 2005, elle créa une suite avec des danseurs du ballet de Hanoï. Mais c'est ici la version première qu'elle fait redécouvrir au public de Toulouse et de Sartouville.