"Do you be" : Nawal Lagraa danse pour revendiquer d'être femme

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/03/2016 à 10H04
Les sept danseuses de "Do you be" créé par Nawal Lagraa pour La Baraka

Les sept danseuses de "Do you be" créé par Nawal Lagraa pour La Baraka

© Dan Aucante

La puissance des femmes inspire la chorégraphe Nawal Lagraa-Ait Benalla de la compagnie lyonnaise La Baraka. Trois mois de travail avec sept danseuses non-professionnelles et voilà que naît "Do you be" / "Es-tu ", sa première création. Elle est présentée actuellement dans toute la France avec ses sept protégées.

Les femmes sur le devant de la scène, un projet qui porte ses fruits. "Do you be" est composé d’un solo de Nawal Lagraa et d’une pièce pour sept danseuses. C’est une œuvre dynamique où la gestuelle exprime sans relâche un flot de sentiments, parfois avec violence. Ce spectacle de danse veut prouver que l’art est accessible à tous.

Reportage : Y. Marie / P. Lachaux / A. Jourdan


"Do you be" existe dans le but de briser les frontières culturelles : "Même encore aujourd’hui en 2016, on a des aprioris en tant que jeunes filles lorsque l’on vient d’un quartier ou d’un milieu défavorisé. On pense que les grandes écoles et les conservatoires sont pour les personnes aisées alors qu’il y a des choses à faire et des chemins à inscrire. C’était une manière pour moi de dire à ces jeunes femmes : c’est possible", explique Nawal Lagraa.


Ce projet est aussi une chance pour ces dernières de travailler leurs corps d’une manière différente. Comme pour Sarah Copin qui ne pratiquait que le hip-hop : "Je n’aurais jamais cru que je danserai en robe et pieds nus sur scène. Cela m’a permis d’avoir confiance en moi", confie la jeune danseuse de 21 ans. 
 

Souvent cantonnée au rôle de danseuse du chorégraphe Abou Lagraa, son mari à la ville, Nawal s’émancipe enfin et questionne l’art comme moyen d’insertion. "Do you be" est une création qui se veut féministe : arrêter de s’excuser et affirmer enfin qui on est.  
 


Extrait "D'eux sens" chorégraphié par Abou Lagraa accompagné sur scène de Nawal Lagraa-Ait Benalla :