"Passerelles" fait danser sans frontières Palestine et Israël

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/02/2015 à 09H07
La danse sans frontières du projet "Passerelles" au Centre national chorégraphique de Rillieux la Pape 

La danse sans frontières du projet "Passerelles" au Centre national chorégraphique de Rillieux la Pape 

© France 3 / Culturebox

Dans le cadre de son projet "Passerelles", le centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape (Rhône) accueille pendant une semaine un groupe de danseurs juifs et arabes venus de Tel-Aviv. Sur le plateau, ils préparent un spectacle aux côtés des jeunes danseurs amateurs de l'association locale "Dansons sans frontière". Le résultat final est présenté ce vendredi 20 février.

Réalisé par l'association "DSF - Danser Sans Frontières", le projet Passerelles réunit au Centre chorégraphique de Rillieux-la-Pape, des jeunes de la région lyonnaise et des danseurs de hip-hop venus du nord d'Israël. Ensemble, ils travaillent l'improvisation, le langage du corps et transcendent les différences, car au final c'est toujours la joie qui domine. 
Passerelles 2 © France 3 / Culturebox
Hatem Shraiti, professeur de Hip-hop est à l’origine de ce projet : "On s’est dit pourquoi pas inviter des Israéliens et Palestiniens pour faire un échange culturel avec la jeunesse, et mélanger tous les styles de danse".  

Reportage : D. Pajonk / L. De Bretagne / I. Murat 
La danse 24 heures sur 24

Pendant une semaine, les jeunes Israélo-Palestiniens ont été accueillis par les danseurs amateurs de Rillieux. Coachés par les artistes intervenants, Hatem Chraiti et Sharon Eskenazi, ils créent un spectacle chorégraphique commun. Sur le plateau toutes les différences s'effacent, ne reste que l'essence des êtres et les corps qui s'expriment. "Ils se mélangent tout le temps pour danser sans arrêt" assure la chorégraphe Sharon Eskenazi.
Passerelles 3 © France 3 / Culturebox
La danse un état de liberté

Pendant cette semaine "Passerelles", les jeunes dansent en toute liberté, oublient les notions de frontières et de territoires et laissent parler les envies. Les organisateurs sont sous le charme de cette union : "On cherche à ce que les choses soient apaisées pour tous pour aller au-delà des conflits" affirme Rabeah Morkus, la professeur arabe. A ses côtés, Ilanit Tadmor, la professeur juive confirme "cette rencontre, nous entendons bien la poursuivre quand nous serons rentrés chez nous".
Passerelles 4 © France 3 / Culturebox
Passerelles - Présentation publique
20 février à 20h au CCNR
GRATUIT / Réservation - Hatem Chraiti : 06 17 24 21 24
Les jeunes danseurs du projet Passerelles

Les jeunes danseurs du projet Passerelles

© France 3 / Culturebox