"Le Plus Petit Cirque du Monde" de Bagneux entre dans la cour des grands

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/06/2015 à 12H04
Un jongleur du "Plus Petit Cirque du Monde"

Un jongleur du "Plus Petit Cirque du Monde"

© France3/Culturebox

Après 23 ans passés dans un gymnase, "Le Plus Petit Cirque du Monde" de Bagneux vient de poser ses valises dans un grand chapiteau de 28 mètres de haut. L’inauguration, qui a eu lieu hier, arrive à point nommée pour la 7e édition du Festival "Hip Cirq".

"Le Plus Petit Cirque du Monde" a investi ses nouveaux locaux jeudi. Le chapiteau bleu et vert en bois, construit par Loïc Julienne et Patrick Bouchain de l’atelier d’architecture "Construire", accueille déjà un festival ce week-end. 


Le grand chapiteau accueille déjà un festival  

Le grand chapiteau du "Plus Petit Cirque du Monde" a été inauguré hier en présence de deux ministres : Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat à la politique de la ville, et George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer. Pour la 7année, "Le Plus Petit Cirque du Monde" organise son festival "Hip Cirq". Cette fois, les spectateurs auront la chance de pouvoir admirer les élèves de l’association dans un cadre à la hauteur de l’évènement.

"Hip Cirq" a débuté hier et se poursuit tout le week-end. Ce vendredi soir, "Le Plus Petit Cirque du Monde" vous propose "Chants Périlleux", un "concert de cirque" avec des musiciens, des circassiens et des chanteurs. Samedi et dimanche, le spectacle "Antipodes" doit réunir 16 artistes venus du monde entier issus du monde du hip-hop, du cirque et de la danse. Le festival s’achèvera dimanche avec le concert de la world-chorale des Musi’Terriens.
 
Reportage P. Sorgues / M. Caillaud / R. Carles

 

"Une histoire semée de convictions, de rêves d’enfants, d’engagement militant, de coïncidences"  

C’est par ces termes qu’Elefterios Kechagioglou, l’actuel directeur du "Plus Petit Cirque du Monde", décrit l’aventure qui a débuté il y a 23 ans. Tout commence en 1992, lorsque 7 habitants de Bagneux ont l’idée d’investir le gymnase Marcel-Cachin, situé en contrebas des grandes barres HLM, pour enseigner gratuitement l’art du cirque aux jeunes esseulés du quartier Tertres-Cuverons. Il décide de nommer ce cirque urbain "Le Plus Petit Cirque du Monde", comme un pied de nez aux cirques traditionnels qui se décrivent comme "les plus grands". Une vingtaine d’année plus tard, "Le Plus Petit Cirque du Monde" a son propre chapiteau et crée le "Centre des arts du Cirque et des Cultures émergentes". Dans ces 2000 m², on enseigne l’art du cirque mais pas seulement. Les élèves peuvent également apprendre le hip-hop et le Parkour, discipline acrobatique appelée aussi Acrobatie Urbaine.

"Le Plus Petit Cirque du Monde" accueille 5000 enfants, jeunes et adultes chaque année. Si l’association compte aujourd’hui 30 salariés, il ne lui reste pas moins d'une vingtaine de bénévoles.
 
Le Festival "Hip Cirq" proposé par "Le Plus Petit Cirque du Monde" est à voir jusqu’au dimanche 28 juin à Bagneux.