"Rocco" et ses frères dansent sur le ring du Ballet National de Marseille

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/03/2016 à 12H09
"Rocco" chorégraphie d'Emio Greco et de Pieter C Scholten du Ballet National de Marseille au théâtre des Bernardines

"Rocco" chorégraphie d'Emio Greco et de Pieter C Scholten du Ballet National de Marseille au théâtre des Bernardines

© France 3 / Culturebox

Les chorégraphes Emio Greco et Pieter C. Scholten présentent "Rocco" au théâtre des Bernardines et au Ballet national de Marseille, une réinterprétation du film "Rocco et ses frères". Sur la scène transformée en ring, le quatuor de danseurs explore les liens entre la danse contemporaine et la boxe.

Avec "Rocco", les danseurs deviennent des boxeurs et les boxeurs, des danseurs. La scène devient un ring où ils se défient à coups de poing, de jeux de jambes rapides et de tactiques virtuoses. Créée en 2011 au festival ImPulsTanz à Vienne, cette pièce pour quatre danseurs avait remporté un vif succès. Emio Greco et Pieter C. Scholten la font aujourd'hui entrer au répertoire du Ballet national de Marseille. 

Reportage : P Fabrègues  / MA. Peleran /A. Despretz 

Les danseurs dans le ring

Avec "Rocco", Emio Greco et Pieter C . Scholten les co-directeurs du Ballet National de Marseille braquent tous les projecteurs sur les quatre danseurs qui évoluent sous tous les angles sur un plateau carré et donnent aux interprètes de nouveaux repères. "Le public nous voit partout, ce qui change d'une scène classique où l'on danse en 'front". Là tout le monde nous regarde partout et c'est un challenge car on doit travailler devant et derrière", explique le danseur Nahimana Vandenbussche. 


"Roco et ses frères" : film puissant, chorégraphie intense

Librement inspiré du film de Luchino Visconti "Rocco et ses frères" (1960), qui raconte la rivalité entre deux frères (Alain Delon et Renato Salvatori) pour une femme (Annie Girardot), la chorégraphie d'Emio Greco et de Pieter C. Scholten sonde également les comportements physiques et psychologiques extrêmes.

Dans ce corps à corps violent, les rapports sont exacerbés et les interprètes partent en quête de leurs limites physiques et mentales. 
Rocco 2 © France 3 / Culturebox

Ce sont précisément ces liens qu'explorent les deux chorégraphes de "Rocco". "Sur scène ou sur un ring, les adversaires sont différents, estime Emio Greco, mais le danseur et le boxeur mènent tous deux un combat. Quand je suis sur scène je mène un combat avec moi-même pour me dépasser et faire passer quelque chose au public". Le chorégraphe fait aussi un parallèle sur la technique : "Le boxeur est un être dansant, qui change en permanence ses appuis, bouge ses pieds en rythme", expliquait le chorégraphe dans une interview à La Provence

"Rocco" au Théâtre des Bernardines de Marseille du mercredi 30 mars au vendredi 1er avril 2016 et au Ballet National de Marseille du jeudi 21 avril au samedi 23 avril 2016
Concept et Chorégraphie : Emio Greco | Pieter C. Scholten
Durée 1h10