"Pour Dolores" : nouvelle chorégraphie multiple et sonore de Josef Nadj

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/06/2015 à 15H00
"Pour Dolores" la nouvelle création de Josef Nadj au Centre Chorégraphique National d'Orléans

"Pour Dolores" la nouvelle création de Josef Nadj au Centre Chorégraphique National d'Orléans

© France 3 / Culturebox

Directeur du centre chorégraphique d'Orléans, le chorégraphe Josef Nadj travaille sur sa dernière création. "Pour Dolores" est un duo captivant qui met en scène des objets, des sons et deux personnages transformés en marionnettes. La répétition publique donnera lieu à une représentation en décembre prochain.

Josef Nadj travaille depuis fin 2014 sur sa nouvelle création au Centre National Chorégraphique d'Orléans. Avec "Pour Dolores", le chorégraphe retrouve son complice Ivan Fatjo. Tous deux livrent un duo autour de l'image d'une femme énigmatique et silencieuse. Derrière le masque de la marionnette, la danse de Nadj s'exprime à nouveau en mouvements saccadés et donne corps à cette femme qui questionne le spectateur en vingt quatre petites séquences musicales.

Une équipe de France 3 Orléans a rencontré le chorégraphe et son interprète lors des dernières répétitions.
Reportage : Pierre Bouchenot, Amélie Rigodanzo 
Philippe Roy et Thomas Guet

Qui est Dolores ?

A travers son dernier spectacle, Josef Nadj interroge encore les questions d'identité. "Pour Dolores" est né d'une rencontre fortuite. Alors qu'il se promène au marché aux puces, le chorégraphe tombe sur un masque ancien en carton peint. Il sera la point de départ d'une nouvelle inspiration : "Un personnage inconnu, une créature que l'on évoque, qui a une double source, une double apparition", raconte Josef Nadj à propos de cette rencontre. 
Pour Dolores Nadj2 © France 3 / Culturebox

Hommage au mouvement Fluxus

Avec "Pour Dolores", Josef Nadj aborde son travail de recherche sur le mouvement Fluxus, courant artistique qu'il découvre à Budapest au début de ses études. Né dans les années 1960, ce collectif d’artistes prônait la continuité entre l’art et la vie. La création est envisagée comme un vaste champ d’expériences auquel peuvent concourir toutes les disciplines artistiques.  

Chez Nadj, les objets entrent dans le jeu et deviennent des instruments de création sonore. "On questionne les sons qui représentent la destruction, la déchirure et le mal", explique le chorégraphe.
Josef Nadj3 © France 3 / Culturebox

Dernière création avant départ

La prochaine création, de Josef Nadj "Kazan Flux Orchestra", jouée en 2016, explorera encore plus ce thème de la performance artistique. "Pour cette nouvelle pièce, j’inviterai aussi le public à assister à un working progress parce que je veux vérifier, à vif, la validité de notre recherche" assure-t-il.
Le chorégraphe quittera ensuite définitivement la direction du Centre chorégraphique national d’Orléans

"Pour Dolores" de Josef Nadj sera présentée au centre chorégraphique National d'Orléans le 4 décembre 2015