"Oufs" : un ballet de seniors bien dans leur peau

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/06/2015 à 12H55
Le collectif des "Oufs" présente sa nouvelle chorégraphie "Vous reprendrez bien un peu de danse" au théâtre 145 de Grenoble

Le collectif des "Oufs" présente sa nouvelle chorégraphie "Vous reprendrez bien un peu de danse" au théâtre 145 de Grenoble

© France 3 / Culturebox

Ils ont soixante ou soixante dix ans, ils viennent de New York, Paris, et même du Venezuela et ils ont en commun l'amour de la danse contemporaine et de la vie. Le collectif des "Oufs" offre sa nouvelle petite folie délicieuse, une chorégraphie à six voix et douze pieds. "Vous reprendrez bien une petite danse !" est présenté sur le plateau du théâtre 145 de Grenoble jusqu'au 6 juin.

"Vous reprendrez bien une petite danse !" oui certainement surtout si c'est avec le collectif des "Oufs". Ils ont les cheveux blancs, des accents venus d'ailleurs, des gestes un peu moins lestes mais lorsqu'ils s'animent sur le plateau la connivence des corps est intacte. 

Dix ans après leur rencontre avec Jean-Claude Gallotta et la création de  "Trois générations", les Oufs remontent sur scène pour trois soirs au Théâtre 145 de Grenoble. 

Reportage : J-Ce Pain, Y.M Glo et S Villatte

 

Danser avec un corps de vieux 

Sur la scène, les corps s'animent avec beaucoup de douceur et d'élégance, sans forcer. L'acceptation de la vieillesse et la bienveillance, sont les piliers de la compagnie : "Faire ce que l’on est à l’instant où l’on est". Une sage parole apaisante et rafraichissante qui agit comme une cure de jouvence.

"Moi, je suis une vieille heureuse. C'est ça le but de la vie quand même, et c'est sûr la danse aide beaucoup!", assure Mirjam Berns qui sort tout juste d'une opération de la hanche. "Quand on est sur le plateau, ça passe", ajoute Anne-Marie Moenne-Loccoz parlant de son corps, "quand on sort, c'est douloureux". Mais au bout du compte l'essentiel est "de prendre son pied!", rappelle encore Mirjam avec son accent hollandais. 
Le collectif des Oufs, l'amour de la danse contemporaine

Le collectif des Oufs, l'amour de la danse contemporaine

© France 3 / Culturebox

 

La danse contemporaine dans les veines 

"Nous somme des vieux qui déconnent", comme ils disent...  mais dans leur collectif, baptisé "les oufs", ils dansent comme des pro. Pas étonnant car voilà plus de dix ans que le chorégraphe Jean-Claude Gallotta a pris ces "vieux" sous son aile. 

Et si ces "Oufs" sont encore très alertes voire plus habiles que certains jeunes, c'est aussi parce qu'ils ont côtoyé les plus grands de la danse contemporaine. De Merce Cunningham à Pina Bausch en passant par Viola Farber, ils n'ont jamais vraiment arrêté de danser et de transmettre. C'est même Mirjam qui a appris à Jean-Claude Gallotta à danser ! 
Mirjam Berns a appris la danse avec le père de la danse contemporaine Merce Cunningham

Mirjam Berns a appris la danse avec le père de la danse contemporaine Merce Cunningham

© France 3 / Culturebox


"Vous reprendrez bien une petite danse !"  au théâtre 145 à Grenoble
Chorégraphie Famir Maranchoch avec Françoise Bal-Gœtz, Miryam Berns, Christophe Delachaux, Martin Kravitz, Anne Marie Mœnne-Loccoz, Colette Priou
Du 4 au 6 juin 2015 à 20h30