Olivier Dubois au CCN de Roubaix : "donner une vision qui questionne"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/01/2014 à 11H49
A 42 ans, Olivier Dubois prend la direction du Centre chorégraphique national de Roubaix

A 42 ans, Olivier Dubois prend la direction du Centre chorégraphique national de Roubaix

© PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Depuis le 1er janvier 2014, le chorégraphe et danseur Olivier Dubois a pris officiellement la succession de Carolyn Carlson à la tête du Centre chorégraphique national de Roubaix-Nord-Pas-de-Calais. Invité du journal de France 3, il évoque son nouveau rôle, son premier rendez-vous avec le public fin janvier avec « Souls ». Il rend aussi hommage au travail réalisé par Carolyn Carlson depuis 2004.

Olivier Dubois est un cas à part dans la danse contemporaine. Il a 23 ans quand, après des études de langues, d’économie et de droit, il commence  la danse au grand dam de ses parents. Pourquoi un tel revirement pour celui qui se voyait pilote de chasse ou diplomate ? « Aujourd'hui encore, je ne connais toujours pas la raison profonde de ce désir sauvage de danser » reconnaît-il. Son physique, plutôt massif, détonne aussi par rapport aux silhouettes longilignes de la plupart des danseurs. Mais ses rondeurs n’ont pas gêné sa virtuosité et c’est avec les plus grands qu’il a commencé à travailler en 2003 : Angelin Prejlocaj, Jan Fabre, Sasha Waltz, mais aussi le Cirque du Soleil où il réalisera une performance avec Céline Dion !

Un chorégraphe prolifique 

Sa carrière solo débute en 2006 et pas n'importe où :  au Festival d’Avignon, Olivier Dubois danse et met en scène « Pour tout l’or du monde ». La pièce sera un succès
Deux ans plus tard, il crée sa propre compagnie, COD. Suivront une dizaine de spectacles dont certains ont fait causer à l’image de Faune(s) en 2008 et plus récemment « Tragédie », tous deux présentés en Avignon.
Oliveir Dubois (2e en partant de la gauche) dans "Faune(s) à Avignon en 2008

Oliveir Dubois (2e en partant de la gauche) dans "Faune(s) à Avignon en 2008

© MICHEL GANGNE / AFP
Ouvrir le CCN de Roubaix au monde

A Roubaix, il présentera les 30 et 31 janvier « Souls », un spectacle créé au Caire (une ville où il se rend plusieurs fois par an depuis 20 ans) avec 6 danseurs venus de 6 pays d’Afrique : " Pour cette création, j’ai d’abord eu envie d’un ailleurs ", explique Olivier Dubois. "C’est pour cela que je suis allé me perdre auprès de danseurs africains. D’abord lors d’une résidence au Sénégal, puis au Caire". Cette envie d’ailleurs va aussi donner lieu à plusieurs jumelages entre l’école du CCN de Roubaix et celles d’autres pays, le Sénégal, l’Egypte et le Brésil.
Olivier Dubois et Cyril Accorsi dans "A Nos Faunes" à Dakar en février 2013

Olivier Dubois et Cyril Accorsi dans "A Nos Faunes" à Dakar en février 2013

© PANAPRESS/MAXPPP
Carlson à la BNF

Quant à Carolyn Carlson, malgré ses 70 ans et son départ du CCN de Roubaix, pas de tricot et de mots fléchés en vue. La chorégraphe a déjà plusieurs créations en prévision, à Chaillot et aux Ballets de Monte-Carlo. Elle est aussi à l’honneur à la BnF à Paris à qui elle a fait don de ses carnets de notes et de croquis, entamés dès le début des années 1960. Ils sont exposés jusqu'au 26 janvier sur le site François-Mitterrand, à Paris puis à la Maison Jean Vilar à Avignon du 28 février au 5 avril 2014.