"May B" de Maguy Marin ouvre le festival "Danse émoi" à Limoges

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/01/2014 à 17H22
May B de Maguy Marin, trente ans de réflexion sur la décrépitude corporelle

May B de Maguy Marin, trente ans de réflexion sur la décrépitude corporelle

© EPA/MAXPPP

Cette 17e édition de la biennale "Danse émoi" de Limoges propose une programmation exhaustive tournée vers de la danse contemporaine française et internationale. La chorégraphe Maguy Marin ouvre le bal en présentant son oeuvre mythique "May B". Pendant un mois les amateurs vont pouvoir se régaler avec les créations de 13 compagnies venues du monde entier.

Il aura fallu trente ans pour que la chorégraphe Maguy Marin impose son style et son spectacle de référence "May B". En effet, lors de sa création en 1981, la chorégraphie inspirée de l'oeuvre de Samuel Becket propose une approche résolument contemporaine décrivant les limites des corps abîmés. A l'époque, le public boude ostensiblement la chorégraphe, les salles se vident soudainement avant que, peu à peu, la reconnaissance d'une oeuvre majeure emerge. Aujourd'hui la pièce figure comme un monument essentiel de l'histoire de la danse contemporaine. Depuis sa création elle a été jouée plus de 600 fois dans le monde entier. 
Reportage : M. Codet-Boisse, F. Bordes, S. Hanotel
Avec sa programmation éclectique et internationale le Festival "Danse Emoi" de Limoges invite des compagnies japonaises canadiennes, allemandes ou italiennes. Cette année c'est le chorégraphe israélien Emanuel Gat qui prend la place d'artiste associé à la 17e biennale qui présente  "The Goldlandbergs" à l'Opéra Théâtre Limoges le 21 janvier 2014. 

A découvrir aussi des petites pépites drôles et surprenantes comme le spectacle que présente compagnie allemande Die Donau qui fait danser un cochon sur le plateau  ! 
" Danse Emoi" à Limoges du 15 janvier au 15 février 2014 présente 32 représentations, des projections  et des rencontres avec les chorégraphes présents sur place.