Max, le cochon qui faisait rêver le festival Danse Emoi

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/02/2014 à 14H10
Maximilien, le cochon qui danse et qui pense 

Maximilien, le cochon qui danse et qui pense 

© France 3 / Culturebox

Le festival "Danse Emoi" à Limoges ose des paris originaux et singuliers. Comme celui d'inviter sur scène un cochon à danser avec deux femmes. "Les obstinés lambeaux d'images" est un spectacle de la chorégraphe allemande d'Andréa Sutter qui mêle danse, cirque et humour. Au coeur de la danse, l'Histoire, toute l'histoire de l'Allemagne.

Pour cette chorégraphie, Andréa Sutter a fait appel à une artiste venue du cirque. Sur le plateau on observe donc le ballet d'une danseuse, d'une funambule et de Maximilien, le cochon philosophe très docile. Au fil des textes de Pascal Quignard, cette danse étrange raconte l'Histoire de l'Allemagne, la montée du nazisme et la destruction d'un peuple.

Reportage : P. Mallet / V. Agut / P. Ruisseaux

"Les obstinés lambeaux d'images" - pièce de la  compagnie Die Donau continue son chemin :

Le 4 février au Sirque d'Aubusson et le 6 aux Sept Collines de Tulle. 
Obstinés Lambeaux d'images" par Andrea Sitter
Danse Emoi se poursuit à Limoges jusqu'au 15 février 2014