Le chorégraphe Thomas Lebrun met les monuments en mouvement

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/09/2015 à 14H37
Les danseurs du Centre Chorégraphique national Tours mettent en mouvement le Palais Jacques Coeur de Bourges

Les danseurs du Centre Chorégraphique national Tours mettent en mouvement le Palais Jacques Coeur de Bourges

© France 3 / Culturebox

Invité dans le cadre de l'opération Monuments en mouvement, le chorégraphe Thomas Lebrun a investi le Palais Jacques Coeur de Bourges pour une interprétation contemporaine et itinérante du lieu chargé d'Histoire. L'idée est de mettre en valeur le travail des danseurs grâce à la poésie qui se dégage de ces monuments historiques.

"Où chaque souffle danse nos mémoires", après le château d'Azay-le-Rideau, les danseurs du Centre Chorégraphique National de Tours dirigés par Thomas Lebrun posent un autre regard sur le Palais Jacques Coeur de Bourges. Sur les pavés de la cour intérieure en basket fluo ou pieds nus sur les tomettes lisses, les danseurs ont improvisé un spectacle en résonance avec l'Histoire du lieu au décor gothique.

Reportage : Eloïse Bruzat, Juliette Roché et Marianne Leroux

Improviser avec la poésie de l'Histoire

La compagnie de Thomas Lebrun a présenté cette création inédite dans trois lieux différents de la région Centre. Le château d'Azay-le-Rideau, le Palais Jacques Coeur et le Château de Châteaudun. Trois architectures où les artistes doivent à chaque fois récréer une nouvelle partition et s'adapter aux contraintes. "C'est le lieu qui nous fait travailler différemment, les époques aussi nous font travailler autrement. A chaque fois nos improvisations, nos performances et nos ressentis changent"

Faire bouger le Palais Jacques Coeur

Edifié au XVe siècle, le monument d'architecture gothique résonne autrement sous les pas des danseurs. Une cohabitation idéale selon Anne Rousset, l'administratrice par intérim du palais Jacques Coeur "le cadre de la pierre est un écrin valorise le dialogue entre la musique, l'expression corporelle", affirme-t-elle.
Le Palais Jacques Coeur à Bourges

Le Palais Jacques Coeur à Bourges

© PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE

Monuments en mouvement

Depuis 2013, les monuments gérés par le (CMN) s’ouvrent à des manifestations culturelles mais jusqu’à présent, il s’agissait de rencontres musicales ou littéraires qui "appelaient davantage le spectateur à une sorte de voyage intérieur", comme l’explique Philippe Bélaval le président du CMN. Cette année, les lieux s'ouvrent aussi à la danse afin de créer des interactions entre l’immobilité et le mouvement. La première édition de Monuments en mouvement» invite donc quatre chorégraphes à réfléchir sur les thèmes de l’existant, de la mémoire, de l’héritage et à se produire dans 8 monuments nationaux. Parmi eux Nathalie Pernette, Raddhouane El Meddeb, Yoann Bourgeois et Thomas Lebrun qui referme le cycle.

Le projet chorégraphique de Thomas Lebrun "Où chaque souffle danse nos mémoires" conçu pour l'opération "Monuments en mouvement" sera présenté le 15 septembre 2015 à 20h au château de Châteaudun (Eure-et-Loir)