Le chorégraphe suédois Mats Ek fait ses adieux à la scène à Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/01/2016 à 11H51
Le chorégraphe suédois Mats Ek fait ses adieux à la danse après 50 ans de carrière

Le chorégraphe suédois Mats Ek fait ses adieux à la danse après 50 ans de carrière

© Vladimir Vyatkin / RIA Novosti / AFP

A 70 ans le célèbre chorégraphe suédois tire sa révérence. Et c’est Paris qu’il a choisi pour faire ses adieux à la danse avec cinq représentations exceptionnelles. La dernière a lieu ce dimanche à 17 heures. Au programme trois ballets dont une création pour un voyage au cœur de l’univers singulier de Mats Ek qui en 50 ans de carrière a fait danser les plus grands et profondément marqué son art.

Reportage : N. Berthier, M. Benito, J. Michaan, Fr. Mazzega

Sur la scène, l'évènement est exceptionnel. Cinq soirées uniques pour voir une dernière fois le grand chorégraphe Mats Ek. L'artiste suédois fait ses adieux à la danse à 70 ans. "J’ai besoin et envie de prendre du recul, de vivre l'expérience de n'avoir rien à faire, rien de programmé, et j'ai très envie d'imprévu. Ça ne m'est pas arrivé depuis 50 ans".

Mats Ek 2 © Culturebox / Capture d'écran
 

50 ans de carrière

50 ans d’une carrière bien remplie . Pour l’occasion il avait concocté un programme d’exception avec trois ballets dont une création, comme un voyage au cœur de son univers si particulier ou la gestuelle puissante est immédiatement reconnaissable.
 
Et en 50 ans, il a créé des solos pour les plus grands et s’est forgé une renommée internationale grâce à ses relectures décapantes des grands ballets classiques. Avec lui, "Carmen" exprime la liberté des femmes, et sa "Giselle" finit en hôpital psychiatrique. Innovant, provoquant, Mats Ek aura marqué l’histoire de la danse contemporaine.

Extrait du ballet "Hâche" (2015) de Mats Ek, dansé par sa compagne et muse, la danseuse espagnole Ana Laguna, et Yvan Auzelay, et présenté au Théâtre des Champs-Elysées

"From black to blue" de Mats Ek 
Dernière représentation Dimanche 10 janvier à 17h au Théâtre des Champs-Elysées
Et il reste des places entre 60 et 95€