Festival Uzès Danse : une programmation toujours plus expérimentale

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/06/2017 à 20H09, publié le 12/06/2017 à 14H31
"Urge" de David Wampach présenté jeudi 15 juin au festival Uzès Danse

"Urge" de David Wampach présenté jeudi 15 juin au festival Uzès Danse

© Martin Colombet

La 22e édition du festival Uzès Danse se tient dans la cité gardoise jusqu'au 17 juin 2017. Comme chaque année, la programmation promet cinq jours intenses consacrés à la création émergente en danse contemporaine. Des expositions, des rencontres et des performances sont à découvrir dans des lieux historiques et des espaces extérieurs insolites.

Depuis 22 ans, le festival Uzès Danse s'inscrit comme un rendez-vous exigeant de la danse contemporaine. La programmation de cette année provoque, une fois encore, des rencontres riches en émotion entre le public et quelques-unes des meilleures compagnies régionales, nationales et internationales. 

"Bleu", la toute nouvelle création de la compagnie La Zampa qui secoue les sens et les corps, a fait l'ouverture du festival. 

Du Bleu dans le Noir 

Les chorégraphes Magali Milian et Romuald Luydlin présentaient la nouvelle création de la compagnie La Zampa. "Bleu" est une invitation à l'abstraction. Une manière de goûter "au plaisir d’entrer dans les profondeurs", pour reprendre leur expression. 
La compagnie La Zampa présente pour la première fois "Bleu" sa nouvelle création au festival Uzès Danse

La compagnie La Zampa présente pour la première fois "Bleu" sa nouvelle création au festival Uzès Danse

© Sandy Korzekwa
À la fois cachés et exposés à l’intérieur d’un étroit cube de tulle foncé, deux corps dérivent de métamorphose en métamorphose. Dans une forte proximité avec le public, ils jouent avec les matières et les chairs : "On part de rien pour faire le vide et petit à petit, les lumières se mettent en place finement. Il va y avoir apparition de ce corps et l'imaginaire qui va avec.", explique Romuald Luydlin. 

Un laboratoire de l'innovation chorégraphique

Répartis sur deux week-end, Uzès Danse envahit des lieux uniques de la Cité ducale. Quatre lieux du patrimoine d'Uzès sont investis par la danse. Le jardin de l'évêché, l'église Saint-Etienne, Le lavoir et le jardin médiéval.

Les compagnies invitées pour cette édition 2017 donnent leur vision du monde à travers la danse contemporaine parfois inspirée de traditions anciennes. 
Avec son centre de développement chorégraphique, Uzès s'impose comme un laboratoire de recherche dans la danse contemporaine. Tout au long de l'année, des compagnies créent en résidence, transmettent leurs connaissances et se produisent devant le public. Pour les programmateurs, le festival constitue le point d'orgue du travail effectué durant de longues heures.   
Sans de Martine Pisani 

Sans de Martine Pisani 

© Srdan Mihic
"C'est à la fois avoir du plaisir et du bonheur que de voir des oeuvres joyeuses qui parlent des rapports humains et qui parlent de la vie des femmes et des hommes qui vivent dans un monde en mutation, en dérèglement parfois", souligne  Liliane Schaus, la directrice d'Uzès Danse. 

A voir encore les 15, 16 et 17 juin prochains : 
Jeudi 15 juin :
- 18:00 Danser la peinture – Le douzième chapitre (55’) Jann Gallois, Laurent Paillier, Philippe Verrièle - entrée libre
- 19:30 sans (55’) Martine Pisani -  10 €
- 22:00 URGE (55’) David Wampach -10 €
Vendredi 16 juin
-19:30 VEINE (50’) David Wampach -10 €
- 21:30 Weaver-Quintet (1H15) Alexandre Roccoli -10 €
Samedi 17 juin
-17:00 FUN! (1H) Lea Moro -1 0 €
- 19:30 Il y a longtemps que je n’ai pas été aussi calme (45’) Danya Hammoud - 10 €
- 21:30 UNDATED (1H) Martine Pisani - 10 €