Dernier vol pour les grues de Mandchourie de Luc Petton

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/12/2016 à 17H12, publié le 09/12/2016 à 16H30
Le chorégraphe Luc Petton danse les dernières représentation de "Light Bird" avec ses grues de Mandchourie

Le chorégraphe Luc Petton danse les dernières représentation de "Light Bird" avec ses grues de Mandchourie

© Alain Julien

Jusqu'au 9 décembre, le théâtre d'Auxerre se transfome en volière géante où dansent des grues de Manchourie. Le chorégraphe Luc Petton dépose son "Light Bird" en douceur avant de reprendre son envol pour la dernière représentation le 13 janvier à Vesoul.

Tout spectacle s'achève un jour, surtout lorsque les rôles principaux sont tenus par des grues de Mandchourie. "Light Bird", la dernière création de Luc Petton et  Marilén Iglesias-Breuker tire sa révérence en beauté avec deux dernières dates à  Auxerre puis à Vesoul le 13 janvier. 

Les six oiseaux arrivent aujourd'hui à maturité et leurs petits feront partie d’un programme de sauvegarde des espèces et seront élevés en milieu naturel.  

Reportage :  C. Banasik / C. Heudes / A. Marone-Missud


La Compagnie Le Guetteur de Luc Petton n'en est pas à sa première danse avec des oiseaux. Après "Swan" et "La confidence des oiseaux", le chorégraphe et sa complice Marilén Iglesias-Breuker ont créé "Ligth Bird", la troisième étape de ce parcours entamé en 2004. Au terme de ce nouveau voyage, la petite troupe a appris à se connaître et à se respecter. 

Des oiseaux mélomanes

Curieuses de nature, majestueuses au point d’avoir inspiré une forme de Taï Chi, les grues sont en Extrême-Orient un puissant signe entre la nature et l’humanité. Elles sont aussi d'improbables mélomanes. Une composante à partir de laquelle Luc Petton et sa partenaire de création Marilén Iglesias-Breuker ont conçu une partition ouverte aux oiseaux, aux danseurs et à la musique. 

Xavier Rosselle signe la composition musicale jouée en direct sur scène. Le souffle, devient partenaire de jeu aussi bien pour les danseurs que pour les oiseaux. "Les grues de Mandchourie sont très réceptives au son, c'est pourquoi je joue sur scène avec elle car il y a vraiment une intéraction entre le son et leur réaction", raconte le compositeur. 
 
Light Bird Luc Petton2 © Alain Julien

Sur scène, un musicien et trois danseurs évoluent sur une scène tapissée de peau. 

-> A voir les débuts de la collaboration entre les danseurs et les grues en 2013

Improvisation volatile 

En répétition comme lors du spectacle, les grues évoluent au grès de leurs envies. Comme des enfants, elle sont curieuses, viennent fouiller, écouter et, par leur posture, prennent une place royale sur le plateau.
Luc Petton et les grues de Manchourie

Luc Petton et les grues de Manchourie

© Alain Julien

  "L'homme n'est pas au centre de la création, mais la relation entre les oiseaux et l'homme est essentielle", souligne Luc Petton 
Le danseur doit rester ouvert à toute improvisation des oiseaux. "La composition est à la fois structurée et entr’ouverte". 

Espèce protégée

"Light Bird" invite sur scène six grues de Mandchourie patiemment éduquées depuis leur naissance.
Luc Petton a "recruté" ses oiseaux ballerines au zoo d'Amiens et au Parc de la Tête d'Or de Lyon.
Light Bird Luc Petton4 © Alain Julien

Jour après jour un soigneur suit la progression et la croissance des volatiles, s'assure de leur bon traitement. Car la démarche de la compagnie le Guetteur est  aussi d'alerter les populations sur les dangers qu'encourent les espèces menacées. "Je pense surtout aux enfants touchés par la beauté des animaux et qui vont chercher à protéger les espèces en voie de disparition", espère la soigneuse des grues. 

Retrouvez aussi un web documentaire réalisé à l'occasion de la création de ce spectacle