"Core" la nouvelle chorégraphie sonore et lumineuse d'Aurore Gruel et Hervé Birolini

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/05/2017 à 10H34, publié le 09/05/2017 à 12H33
La danseuse Aurore Gruel dans "Core", dans sa nouvelle performance chorégraphique, lumineuse et sonore créee avec Hervé Birolini

La danseuse Aurore Gruel dans "Core", dans sa nouvelle performance chorégraphique, lumineuse et sonore créee avec Hervé Birolini

© France 3 / Culturebox

La chorégraphe Aurore Gruel et le compositeur Hervé Birolini reviennent de deux semaines passées en résidence à Montréal. De longues heures de travail qui ont permis au duo nancéien de créer "Core". La nouvelle pièce pluridisciplinaire qui mêle sons, lumière et danse contemporaine sera présentée les 1er et 2 juillet 2017 à l'Arsenal de Metz.

Ils s'étaient déjà rencontrés sur une précédente performance électroacoustique-chorégraphique, Hervé Birolini et Aurore Gruel ont travaillé durant deux semaines à la Société des Arts Technologiques de Montréal.

De cette résidence artistique, loin du monde et du bruit, ils donnent naissance à "Core". Une nouvelle installation qui explore une matière spatiale où l'abstraction délivre un message. Elle sera présentée en avant-première du 23 au 26 mai à Montréal et en juillet à l'Arsenal de Metz.

Reportage :  F. Louis / F. Bobet / L. Maas

L'abstraction au service de l'imaginaire

Quand le son envoie des messages au corps.... la nouvelle création du compositeur Hervé Birolini et de la danseuse Aurore Gruel convoque une fois encore la relation sensorielle. En anglais "Core" signifie "le noyau". Imaginée comme un accord subtil entre les sons, la lumière, l'architecture et la danse, l'installation sur le plateau comprend seize haut-parleurs qui s'illuminent et diffusent des bruits au contact de la danseuse. "A partir de ces formes simples, on convoque l'imaginaire, à partir de simples lignes, chacun peut y voir ce qu'il veut", commente la chorégraphe de la compagnie Ormone. 

Des sons qui dansent

Spécialiste de la création sonore et de la musique électroacoustique, Hervé Birolini a créé pour "Core" seize boites lumineuses qui racontent une histoire unique à chacun. "Il y a une corrélation entre l'aspect lumineux et sonore qui permet au cerveau de chacun de se créer des géographies spatiales plus intéressantes", souligne le compositeur. 
"Core" danse aurore Gruel Hervé Birolini © France 3 / Culturebox
CORE à Montréal 
- à la SAT du 23 au 26 Mai 2017 
+ le 31 Mai 2017  dans le Symposium Immersion Expérience (Montréal)

à l'Arsenal de Metz,
- Samedi 1er juillet  2017 | 15:00 & 17:00
- Dimanche 2 juillet 2017  | 15:30