Biennale de la danse

du 14 au 30 septembre 2016

Millepied, Forsythe, Merzouki: audacieuse et populaire Biennale de la Danse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/06/2014 à 14H53
Le défilé de la Biennale de danse rassemble plus de 10 000 personnes dans les rues du centre de Lyon 

Le défilé de la Biennale de danse rassemble plus de 10 000 personnes dans les rues du centre de Lyon 

© WOSTOK PRESS/MAXPPP

Tous les deux ans, la fièvre s'empare de Lyon et fait danser la ville et ses voisines. Imaginée sur un projet qui mêle ambition, création, rayonnement international et ancrage de terrain avec le public, la 16é édition de la Biennale de la danse promet une programmation à la fois audacieuse et joyeuse. Pour se régaler il faudra attendre le 10 septembre. Culturebox vous dévoile quelques pépites.

Pour ce nouveau rendez-vous autour de la danse, Dominique Hervieu, directrice artistique de la Biennale, a rappelé son désir de faire de l'événement une "Fabrique" à multiples entrées. 

"Fabrique de l'amateur" qui convie le public à entrer dans la danse. "Fabrique du regard" qui propose au spectateur, grâce à des conférences, une approche intellectuelle et critique de la danse. "Fabrique de l'œuvre" qui invite en résidence quinze compagnies à venir créer leurs œuvres pour en faire de véritables performances.

Dominique Hervieu le rappelle, il s'agit pour elle et son équipe artistique d'une "période joyeuse et d'ouverture, la Biennale se veut être une photographie de cette diversité."  Ainsi verra-t-on une programmation sans thème central et sans frontières qui fait la part belle à la création actuelle, juxtaposée à des œuvres emblématiques du XXe siècle.
 
Les Temps Forts 
 
Le CCN Ballet de Lorraine avec son programme « Paris New York Paris » explore le rapport entre la performance, la création contemporaine et les origines du mouvement. Entre le Ciné Happening de Francis Picabia et le « Sounddance » de Merce Cunningham, Noé Soulier impose une langue académique qui se décale vers d’autres écritures. Il invente ainsi son propre « Corps de Ballet ».
 
"Paris-New York-Paris" par le CCN Ballet de Lorraine les 16 et 17 septembre 2014 à la Maison de la danse de Lyon 
 

William Forsythe est à Lyon pour la première fois ! Il vient au TNP de Villeurbanne avec une pièce inédite en France « Study # 3 ». Chorégraphe qui bouleverse le paysage contemporain de la fin du XXe siècle, ses chorégraphies impliquent une mobilité unique et une prise de risque total des danseurs. « Study # 3 » condense 30 ans du répertoire du maître en une heure. 
"Study #3" est l’une des plus récentes pièces du chorégraphe qui est présentée au TNP les 28 et 29 septembre.
 
La dernière création lyonnaise de Benjamin Millepied associera à son L.A. Dance Project deux autres chorégraphes, Roy Assaf et Hiroaki Umeda. L’œuvre est en cours de création, on sait pour le moment qu’elle sera accompagnée de la musique de steelpan, cette percussion au son doux et langoureux venue de Trinidad.  
 
Présentée en première mondiale à la Maison de la danse et au Théâtre de Saint-Etienne du 29 septembre au 4 octobre 2014
 
Les fortes têtes : la performance avant tout
  
Artiste incontournable de l’avant-garde théâtrale internationale, gentiment provocateur, performeur inimitable, Jan Fabre revient à Lyon avec « C’est du théâtre comme c’était à espérer et à prévoir ». Il s’agit bien d’un retour car le chorégraphe belge avait pour la première fois, en 1983, présenté son œuvre radicale. Pièce qui mobilise intégralement le public pendant huit heures d’affilée. Pendant cette journée de travail des personnes répètent une série de gestes qui les mettent réellement en nage jusqu’à les conduire à l’épuisement.

Le public est informé que les entrées et sorties sont autorisées !
"C’est du théâtre comme c’était à espérer et à prévoir" par la Cie Troublyn Jan FabrAu théâtre des Célestins le 21 septembre à 15h
 
Les trublions de la danse contemporaine, Cecila Bengolea et François Chaignaud présentent dans une même soirée aux côtés de Jiri Kylian et d’Emmanuel Gat, leur première création pour danse classique. Avides d’esthétique de l’excès, l’objectif recherché de cette chorégraphie : "mettre tout le monde sur pointes, filles et garçons dans une danse extrême et des extrémités." Le programme sera intégralement accompagné par l'orchestre de l'Opéra de Lyon. 
Kilian / Gat / Chaignaud à l'opéra de Lyon du 10 au 13 septembre 

Par ailleurs François Chaignaud présentera un solo extravagant de 30 minutes qui cherche à se défaire des stéréotypes du cabaret. ""Думи мої"  à voir au Toboggan de Décines les 19 et 20 septembre, puis en tournée.
 
Le chorégraphe australien Lloyd Newson et sa compagnie DV8 Physical Theatre, passe par Lyon avec avec une pièce inédite en France. « John » ce sont 50 hommes qui racontent leurs histoires d’amour et de sexe. Avec force et physicalité le spectacle promet de décrasser les yeux et les consciences.
  
Le cirque à la limite de la danse
 
2014, c’est l’année complice ! la danse s’acoquine à d’autres formes artistiques, le nouveau cirque flirte avec la programmation.
 
Dans le répertoire actuel du cirque on connait déjà « XY » compagnie au top niveau du traitement chorégraphique dans le rapport au corps. Son vocabulaire crée sa propre dramaturgie. Avec « Il n’est pas encore minuit », 22 acrobates font voltiger les codes jusqu’au bout de la nuit. La confiance et la solidarité s’unissent pour donner place à un très bel ensemble. 
 « Il n’est pas encore minuit » par la Cie XY Première mondiale présentée aux Théâtre des Célestins du 12 au 18 septembre avant de partir en tournée
 
Fraîchement récompensé d’un Molière de la Création Visuelle, James Thierrée, vient avec son « Tabac rouge ». Habitué de la Maison de la Danse et de la Biennale, James Thierrée, acrobate muet et mime contorsionniste, est un petit chouchou du public lyonnais. Avec « Tabac Rouge » il revient, non pas seul en piste mais entouré de huit interprètes qui nous racontent un « Chorédrame » autour de la condition humaine.
 
"Tabac Rouge" de James Thierrée

"Tabac Rouge" de James Thierrée

© London News Pictures/MAXPPP
Hip hop et Afrique
 
La Biennale de la danse 2014 a bien l’intention de nous balancer d’un genre à l’autre et de nous faire tourner la tête de Lyon à l’Afrique.
 
Dada Masilo l’a promis, le “Carmen” qu’elle transporte à Lyon sera "hot !". Une histoire de sexe, de mort et de pouvoir. Comme dans son  réjouissant "Swan Lake", son précédent spectacle, la chorégraphe sud-africaine assume la fusion entre le très classique et le très contemporain. 
 
Ballet Swan Lake par Dada Masilo
"Carmen" par Dada Masilo du 20 au 25 septembre à la Maison de la Danse de Lyon, puis les 27 et 28 septembre au théâtre de Vellein à Villefontaine

Mourad Merzouki sera au cœur de la fête avec son « Récital à 40 ». Pour l’artiste lyonnais c’est une prolongation de son « Récital » Pièce phare du répertoire hip-hop, elle fait entrer le chorégraphe dans l’histoire de la danse.
Le chorégraphe Mourad Merzouki

Le chorégraphe Mourad Merzouki

© AuteurJEAN-PHILIPPE KSIAZEK
"Récital à 40" par Mourad Merzouki le 20 et 21 septembre à l’amphithéâtre de la salle 3000 les 20 et 21 septembre
 
African Delight se situe dans le parcours africain et offre à deux compagnies de danse urbaine de présenter en première mondiale leurs créations. « Tchado’s Stars » et « Soweto’s finest » mixent le hip-hop et les danses traditionnelles dans un ensemble sensuel et solaire
 
"African Delight" les 27 et 28 septembre à la Bourse du Travail

 La Biennale pour tous

Le défilé, c’est le jour que tous les lyonnais attendent avec impatience. Moment phare et festif qui transforme Lyon en un immense carnaval. Pendant des mois, des groupes de danse, réunissant amateurs et professionnels, s’activent et répètent tous les soirs dans les villes de la région. Chaque banlieue prépare sa chorégraphie et participe à l’immense défilé haut en couleurs.
Le Défilé de la Biennale de la danse 2012

Le Défilé de la Biennale de la danse 2012

© PHOTOPQR/LE PROGRES
« Happy Birthday Mister Défilé ! » 20 ans et 10 éditions, ça se fête ! Et pour l’occasion le défilé 2014 reviendra aux sources d’inspiration du premier rassemblement avec le Carnaval de Rio, la samba et les chars.  

Partager, échanger, danser ensemble, faire des battles, c’est aussi ça l’esprit Biennale. Dominique Hervieu le rappelle « la Biennale appartient à tout le monde »

Cette année le Défilé aura lieu le 14 septembre 2014 à partir de 14h

La Biennale sur Culturebox 
 
Et pour ceux qui ne pourront être à Lyon en septembre, Culturebox retransmettra plusieurs spectacles en intégralité. 
 
Au total 43 compagnies internationales dont 24 françaises se produiront dans 44 lieux à Lyon et dans la région Rhône-Alpes du 10 au 30 septembre 2014.

La billetterie de la Biennale de la danse de Lyon ouvre le mercredi 4 juin 2014 à midi.
Abonnement 3 spectacles au prix de 55 €